« J’suis pas raciste, mais… » : la nouvelle campagne du CRÉDI

583

Malheureusement, on a probablement tous déjà entendu ces mots. La majorité du temps, ils sont suivis d’une phrase qui peut blesser. C’est la triste réalité pour trop de gens, victimes de propos racistes dans leur quotidien.

C’est de ce constat qu’est née la deuxième campagne de sensibilisation du Comité contre le racisme et pour l’équité, la diversité et l’inclusion – le CRÉDI. En mettant en évidence des phrases entendues par des membres du comité, on souhaite porter à l’avant-plan cette réalité que vivent nos collègues, dans l’espoir d’enrayer ces comportements.

Des phrases comme « J’suis pas raciste, mais… est-ce que t’as fait tes études ici ? » peuvent sembler anodines, sans mauvaises intentions, mais elles sont souvent blessantes pour la personne qui les entend. D’autres sont plus flagrantes, comme « j’veux pas que mon infirmière soit noire ».

J’aimerais vous dire qu’on a inventé ces mots. Ce n’est pas le cas. Il s’agit de commentaires réels et c’est un problème.

« Avec cette nouvelle campagne, on veut sensibiliser nos collègues, nos patients et leurs proches quant à l’impact de leurs paroles, » explique Hakima Moktary, co-présidente du comité et travailleuse sociale et psychothérapeute au programme de santé mentale.

Comme on peut le lire sur le visuel de la campagne, le racisme, ça fait mal et ça n’a pas sa place à Montfort. La première chose à faire pour être antiraciste, c’est de dénoncer.

« Nous sommes conscients du chemin qui nous reste à parcourir, mais confiants d’être dans la bonne direction dans cette lutte contre toutes formes de discrimination, » ajoute Ursula Dika, également co-présidente du comité et gestionnaire par intérim du développement professionnel continu à l’Institut du Savoir Montfort.

Encore plus à venir

Lancée au cours des dernières semaines, cette campagne de sensibilisation fait partie d’une série d’initiatives menées par le CRÉDI, à venir au cours des prochains mois. En effet, le comité développe présentement un premier module de formation pour tout le personnel de Montfort, en partenariat avec la firme KPMG qui continue de nous accompagner dans nos efforts de transformation organisationnelle et culturelle. Cette formation devrait être offerte à tous dès le retour des Fêtes.

KPMG offrira également une série d’ateliers de coaching pour les leaders de l’hôpital, ce qui outillera nos cadres à opérer des changements durables dans les pratiques au sein de leurs secteurs. Plus de détails suivront au sujet de ces initiatives au cours des prochains mois.

Une première politique contre le racisme

Un autre élément faisant partie du plan d’action du CRÉDI était la mise en place d’une politique corporative traitant de racisme et d’équité, de diversité et d’inclusion.

Après un rigoureux exercice de recherche et d’analyse des meilleures pratiques, c’est maintenant chose faite : la politique ADMIN 155 – Antiracisme, équité, diversité et inclusion a été publiée au début du mois de septembre.

« C’est une première version qui va évoluer », explique Sara Leblond, directrice du développement organisationnel. « Il y a encore des éléments qu’on veut pouvoir mieux encadrer, comme un processus de dénonciation, mais déjà de se doter d’une politique c’est une étape significative. »

Le processus de recrutement pour le nouveau poste de gestionnaire en antiracisme, équité, diversité et inclusion va également bon train et le poste devrait être doté prochainement. « C’est une excellente nouvelle d’avoir pu créer ce poste », ajoute Sara. « Ça démontre le sérieux de l’organisation à faire de cette cause une priorité et nous avons bien hâte que ça se concrétise. »

Pour en savoir plus sur le CRÉDI, ou encore pour écrire au comité, rendez-vous au Portail Montfort.


Vous avez aimé cet article ? Lisez aussi Le noir face à son destin et Faire face à la différence : mon témoignage, rédigés par des membres du CRÉDI.

Martin est gestionnaire de l'équipe des communications, et à Montfort depuis 2014. Quand il n'est pas en train d'écrire pour le Journal Montfort, il est surement en train de visionner en rafale une série sur Netflix, ou d'explorer un quartier branché de la ville – ici ou ailleurs...