Une formation sur le leadership inclusif et l’antiracisme. Pourquoi?

153

Pour créer et maintenir un environnement de travail sain et sécuritaire

Créer un espace pour que chaque individu puisse exprimer en toute confiance son unicité dans un contexte où ses compétences et ses expériences sont reconnues et valorisées par ses pairs et par la population desservie, est-ce possible? Est-ce le fruit d’une illusion ou d’un idéalisme quelconque?  Je ne le crois pas.

Il est possible de favoriser une culture organisationnelle qui promeut la sécurité linguistique, culturelle et identitaire. Mais comment?  Cette question est essentielle et légitime. Pour y répondre, sans crainte de faire de faux pas, une organisation, grande ou petite, doit offrir à son personnel les outils, les ressources, le vocabulaire pour exprimer son questionnement, ses insécurités tout en créant un environnement favorable à l’ouverture de soi et à la rencontre de l’autre. De plus, pour avoir un environnement de travail exempt de préjugés et de micro-agressions, il est primordial de connaitre notre histoire individuelle, ainsi que notre histoire collective. C’est cette opportunité qu’a offert Montfort à ses employés cadres à la suite de la recommandation du Comité contre le racisme et pour l’équité, la diversité et l’inclusion (CRÉDI).  Ce comité qui a comme principal mandat de lutter contre toutes les formes de discrimination.  

Pour acquérir les outils pour un leadership inclusif

En 2021-2022, plus de 92 cadres ont eu l’opportunité de participer à une formation en 3 modules sur l’antiracisme et le leadership inclusif. Les 3 modules étant les suivants : Module 1 : Remettre en question ce que nous croyons savoir à propos du racisme, Module 2 : L’antiracisme au quotidien, pouvoir, privilège et alliances en milieu de travail et le Module 3 : Leadership inclusif, de la diversité à l’équité raciale.

Plus récemment, en février 2024, le CRÉDI a à nouveau offert aux cadres la possibilité de suivre cette formation. 78 employés ont répondu à l’appel et se sont donné rendez-vous virtuellement à trois reprises avec une formatrice d’expérience, Cynthia Nkamicaniye. Formatrice d’ateliers en équité, diversité et inclusion et Fondatrice, Experte & Coach EDI, Ubuntu Leadership, Madame Nkamicaniye est passionnée par l’autonomisation des femmes, l’antiracisme et le leadership inclusif.  Canadienne d’origine burundaise, elle a eu le privilège de travailler auprès d’équipes et clients multiculturels à travers l’Amérique du Nord, l’Europe et l’Afrique. Munie d’une Maitrise en administration des affaires et d’une certification de Coaching ontologique, son parcours professionnel l’a amenée à acquérir des connaissances approfondies sur le rôle du leadership et des politiques et pratiques inclusives pour réaliser un impact positif en milieu organisationnel et dans la société. 

Pour guider nos actions et inspirer nos pensées du quotidien

Cynthia Nkamicaniye. Formatrice d’ateliers en équité, diversité et inclusion

Je me suis jointe au groupe d’apprenants.es en prétendant avoir un comportement et une connaissance que je jugeais acceptable envers les questions de racisme et d’inclusion. Dès le commencement du webinaire, Madame Nkamicaniye a su capter l’attention du groupe sur le sujet avec son éloquence, son ouverture, sa générosité, son expertise sur le sujet, en plus de sa facilité à créer un climat propice à adresser les véritables enjeux. L’évolution du racisme à travers l’histoire est venue établir les assises d’une formation au contenu riche, complet, interactif et qui, je l’espère, viendra guider et inspirer nos actions, nos pensées, notre quotidien et faire taire certains biais et préjugés malveillants.

À la suite de cette formation, j’ai eu le privilège d’échanger quelques courriels avec Madame Nkamicaniye, pour lui demander quelle était la pertinence de cette formation pour les employés.es de Montfort, elle a répondu ceci :

La formation est une étape incontournable qui permet à toutes les parties prenantes au sein de l’organisation d’adopter une compréhension partagée des principes clés de l’anti-oppression. Elle permet d’activer une prise de conscience sur les différentes réalités que vivent nos collègues et membres des communautés qui nous entourent. 

Toutefois, le travail le plus important demeure dans la prise d’action que chacun.e d’entre nous entamera suite à la formation. Car il en faut bien plus qu’un atelier ou deux pour réaliser des changements significatifs dans notre organisation et dans la société. Il faut une implication, aussi imparfaite soit-elle, de chacune et chacun d’entre nous, et ce, à tous les niveaux de l’organisation. Je souhaite à l’Hôpital Montfort que vous continuiez à développer un langage commun pour échanger sur les sujets importants, même si souvent intimidants, comme l’antiracisme et l’inclusion. Cela vous propulsera vers un futur plus équitable et inclusif pour toutes vos parties prenantes.

Pour partager cette riche expérience avec mes collègues

Je ne crois pas être la seule participante dont la formation aura laissé bien plus qu’un souvenir d’une excellente formation mais bien une empreinte transformatrice, venant ainsi influencer mes comportements et me faire porter un regard critique sur mes perceptions et mes choix au quotidien.

Émilie Delisle, directrice, qualité, risques et éthique

Récemment, j’ai eu l’occasion de demander à ma collègue Émilie Delisle, directrice, qualité, risques et éthique, de commenter sur son expérience comme participante à cette formation et de me dire ce qu’est le racisme pour elle, voici sa réponse :

« Pour moi, le racisme, mise à part la définition générale de discrimination, c’est une perte pour l’individu, c’est un appauvrissement auto infligé. Un individu qui exprime du racisme par ses paroles, ses gestes ou ses commentaires, omet cette chance d’aller vers l’autre, de découvrir un autre humain, une autre culture, un autre morceau de l’histoire, de son histoire, de notre histoire. La richesse, c’est le « nous », le « je » c’est une amputation. »

Je lui ai également demandé ce que cette formation lui avait apportée, je vous partage sa réponse qui témoigne de son leadership inclusif :

« Je dirais qu’après la formation, je suis plus alerte aux micro-agressions quotidiennes qui semblent banales, mais qui ont un effet cumulé. Je réitère le concept d’être plus alerte ici, l’apprentissage est de tout une vie. Je suis reconnaissante envers mon établissement de cette offre et je souhaite ardemment d’autres formations du genre ou d’autre occasion de partage. »

Pour contribuer à éliminer les obstacles à l’inclusion

En terminant, j’espère que cette formation pourra contribuer à éliminer les obstacles à l’inclusion, à éradiquer les préjugés et à favoriser un climat ayant une tolérance zéro envers la discrimination et où la dénonciation se fait au moyen de conversations cruciales plutôt que dans la peur et la méfiance de l’autre.  Je suis reconnaissante envers le Comité contre le racisme et pour l’équité, la diversité et l’inclusion (CRÉDI) de Montfort d’avoir offert à son personnel cadre cette formation actuelle, intelligente et sensible.

J’espère que cette formation viendra perpétuer l’offre d’un service bienveillant, inclusif et équitable dans un environnement sain et sécuritaire où chacun.e peut s’épanouir et se réaliser sans crainte dans une communauté diversifiée qui reconnait la richesse de l’identité individuelle.

Maintenant, il n’en tient qu’à nous de prendre la responsabilité de mettre en pratique les astuces apprises dans le cadre de ces formations.

Véronique est gestionnaire intérimaire avec l'équipe des communications à Montfort depuis janvier 2024. Quand elle n'est pas en train d'écrire pour le Journal Montfort, elle fait du vélo de gravelle ou de montagne, du kayak, des multijours en montagne ou du camping. Parlez-lui de plein air ou de musique, de jazz à punk, et vous saurez lui plaire.