Un cœur en santé? Il suffit d’y penser!

1308

L’insuffisance cardiaque touche 600 000 Canadiens. Chaque année, ce sont 50 000 personnes qui en reçoivent le diagnostic. Du 13 au 17 février, c’est la semaine de la sensibilisation à l’insuffisance cardiaque, l’occasion rêvée d’unir nos efforts pour combattre la maladie. Plusieurs activités auront lieu à Montfort pendant cette semaine. Restez à l’affût!

Montfort soigne des centaines de patients atteints d’insuffisance cardiaque, chaque année. Il faut toute une équipe, composée de professionnels de divers horizons, pour y arriver. Voyez comment ces gens ont à cœur leurs patients :

« En tant qu’infirmières, on a un rôle central dans l’enseignement aux patients », explique Ntumba Mbuyi. « Que ce soit pour leur apprendre à surveiller leur poids, ou pour les guider dans la surveillance des signes d’exacerbation et dans la prise de leurs nouveaux médicaments, on les accompagne dans leur cheminement afin de les rendre le plus autonomes possible », ajoute sa collègue, Pascale Baribeau.

Physiothérapeute, Kelly Mercier-Dubord assure la mobilisation sécuritaire des patients. « On a la mobilité des patients à cœur », lance-t-elle en souriant. « On prescrit des exercices respiratoires pour diminuer leur demande cardiopulmonaire et on leur assure un retour à domicile sécuritaire à l’aide de plusieurs évaluations. »

Cynthia Brunette, facilitatrice de soins, explique que son rôle « est d’assurer la fluidité des admissions et des congés des patients, dont ceux nécessitant la télémétrie. Cela fait en sorte que les patients de l’urgence qui attendent un lit puissent arriver à l’étage le plus rapidement possible. »

Danijela Subara est ergothérapeute. « Nous aidons les patients à regagner leur autonomie dans leurs activités quotidiennes en utilisant des stratégies de réadaptation et des stratégies compensatoires », dit-elle fièrement. « Nous les aidons à trouver une zone de confort pour faire leurs activités, nous leur enseignons des stratégies de conservation d’énergie et leur recommandons l’utilisation d’équipements médicaux pour faciliter les transferts et améliorer leur mobilité. »

Pour Margarita Pimentel, gestionnaire au 4A, le bien-être des patients est primordial. « Les patients sont souvent anxieux et c’est normal, mais ce n’est pas bon pour le cœur », raconte-t-elle. « Je me fais un devoir d’assurer leur bien-être, entre autres grâce aux tournées, en leur offrant un sourire, de la compassion et du support. »

Merci aux gens de Montfort qui améliorent la qualité de vie de centaines de patients atteints d’insuffisance cardiaque, chaque année. C’est ensemble qu’on pourra mieux gérer l’insuffisance cardiaque!

Faites partie de la CLIC – Cellule de Lutte contre les réadmissions pour Insuffisance Cardiaque! Contactez Judith Makana pour en savoir davantage.

Article par Judith Makana, éducatrice clinique en médecine

Judith Makana
Judith travaille à Montfort depuis 2008, d'abord comme infirmière et maintenant comme éducatrice clinique (en passant par aide-soignante, préposée et commis). Dans ses temps libres, Judith bouffe des films d'action (Jason! Jean-Claude!), après quoi elle retrouve le calme en allant marcher dans les rues de son quartier.