Les habiletés amicales des enfants avec TDAH, avec le Dr Normand

156

Les résultats d’une nouvelle étude dirigée par le Dr Sébastien Normand, Ph.D., C.Psych., démontrent que le programme Parental Friendship Coaching (PFC) permet aux enfants avec le trouble du déficit de l’attention/hyperactivité (TDAH) de développer leurs habiletés d’amitié. Le Dr Normand est psychologue pédiatrique à la clinique de pédiatrie de l’Hôpital Montfort et professeur titulaire au Département de psychoéducation et de psychologie de l’Université du Québec en Outaouais (UQO).

« Les enfants avec TDAH ont souvent tendance à percevoir leurs habiletés sociales comme étant meilleures qu’elles le sont en réalité », explique le Dr Normand. « Malheureusement, les traitements disponibles pour le TDAH, comme la médication, les interventions comportementales et les programmes d’entraînement aux habiletés sociales, sont généralement inefficaces pour améliorer les relations sociales de ces enfants », précise-t-il.

Dr Sébastien Normand, psychologue à Montfort et professeur titulaire à l’Université du Québec en Outaouais (UQO)

« Le programme PFC est une intervention innovante offerte en groupe aux parents qui veulent enseigner à leurs enfants des stratégies pour être de bons amis », illustre le psychologue. « Les parents jouent un rôle crucial dans le développement des habiletés sociales de leurs enfants en soutenant les interactions d’amitié durant les playdates à la maison. »

Dans le cadre d’un essai clinique randomisé, le Dr Normand et son équipe ont offert le programme PFC (ou un groupe contrôle) à 134 parents avec un enfant avec TDAH de la région d’Ottawa-Gatineau et de Vancouver. Les chercheurs ont observé en laboratoire les interactions d’amitié des enfants avant, immédiatement après, et 8 mois après le programme.

« Les résultats démontrent que le programme PFC est efficace afin de réduire les comportements agressifs et contrôlants jusqu’à 8 mois après la complétion du programme », indique le Dr Normand. « PFC semble être particulièrement efficace pour les enfants qui ont des difficultés comportementales sévères. » Grâce au programme PFC, le Dr Normand et son équipe peuvent conclure que les parents ont enfin accès à des stratégies efficaces afin d’aider leurs enfants avec TDAH à devenir de bons amis.

Un programme encensé

Le programme PFC a récemment reçu les éloges de différentes sommités internationales dans le domaine du TDAH, incluant le professeur Russell A. Barkley, un des scientifiques les plus respectés et cités dans le domaine du TDAH :

« The authors have crafted what I consider to be the best program currently available for working with children with ADHD and their parents on improving the children’s peer relationships that are impaired in the majority of such children. Why? Other social skills programs that predate this one were not designed expressly for the social difficulties evident in children with ADHD.

This one was, given that it is based on all that research has taught us about what is going wrong in those peer relationships. The others were based on children with other conditions, usually social anxiety, whereas this one is directly focused on ADHD. The other programs are based on a faulty premise – that children with ADHD are ignorant of social skills and, because they don’t know them, must be trained in them. This program gets it right — ADHD creates more of a problem with using the knowledge and skills a child has in everyday social relationships, and not regarding ignorance of knowledge.

Furthermore, other programs train children in artificial circumstances, such as clinics, usually involving other children the child does not normally encounter in their daily life — so they don’t generalize much if at all to natural social settings, if they work at all. For all these and other reasons, there is no better source than this one for working with families of children with ADHD. Every discipline interested in doing so will benefit greatly from making this program available. » — Russell A. Barkley, PhD, clinical professor of psychiatry, School of Medicine, Virginia Commonwealth University; editor, Attention-Deficit Hyperactivity Disorder: A Handbook for Diagnosis and Treatment (4th ed.)

À propos de l’étude

Dr Sébastien Normand, psychologue et chercheur à Montfort, et professeur titulaire à l’UQO, est l’auteur principal de cette étude. En collaboration avec Maude Lambert (Centre hospitalier pour enfants de l’Est de l’Ontario), Roger Bakeman (Georgia State University), Joanna Guiet (UQO), Mara Brendgen (UQAM/Centre de recherche du CHU Sainte-Justine) et Amori Yee Mikami (University of British Columbia), il a publié l’article Targeting Peer Contagion Dynamics in Children with ADHD : Effects from a Two-Site Randomized Controlled Trial dans la revue Journal of Clinical Child and Adolescent Psychology.

Cette étude a été soutenue par les Instituts de recherche en santé du Canada (IRSC) dans le cadre de la subvention MOP-125897 et par le Fonds de recherche du Québec – Société et culture (FRQSC) dans le cadre de la subvention 2019-SE3-259636.

Pour plus d’informations

Martin Sauvé
Martin est directeur des communications, et fait partie de l'équipe Montfort depuis 2014. Quand il n'est pas en train d'écrire pour le Journal Montfort, il est surement en train d'arroser ses nombreuses plantes, ou d'explorer un quartier branché de la ville – ici ou ailleurs...