Dre Reid : physiatre, maman, athlète et francophile

784

Née à Montréal et ayant grandi à Ottawa, Dre Lauren Reid, physiatre à Montfort depuis un peu plus de deux ans, vient de lancer notre nouvelle clinique en électromyographie et de conduction nerveuse.

« J’ai toujours été fascinée par le corps humain et la santé », affirme-t-elle. « En complétant mon bac, j’ai eu la compréhension de la mécanique du corps humain et j’ai pu constater l’effet important de l’exercice sur notre santé. Non seulement étais-je motivée pour devenir médecin à cause de l’aspect médical, mais j’aime beaucoup écouter les gens et en apprendre plus sur leur histoire, leur famille et leur milieu, afin de les aider. Dans une autre vie, j’aurais certainement pu être physiothérapeute ou travailleuse sociale. »

Dre Reid a fait ses études à l’Université d’Ottawa en complétant d’abord un baccalauréat en sciences de la santé et sciences de l’activité physique, suivi d’un doctorat en médecine et d’une résidence postdoctorale de cinq ans en médecine physique et réadaptation. Elle a également fait de la recherche pendant ses études.

Une famille de 4 assise dans des feuilles d'automne
Dre Lauren Reid et sa famille

Avec son mari, un épidémiologiste, Dre Reid a deux jeunes enfants, une fille d’un an et demi et un garçon de 4 ans. Comme médecin en réadaptation, elle croit que c’est important que « les bottines suivent les babines » et qu’elle se garde en forme. Elle joue chaque semaine au soccer, avec les mêmes filles avec qui elle jouait quand elle avait 15 ans. Elle fait aussi de l’équitation toutes les semaines, activité qu’elle valorise pour prendre soin d’elle-même. En plus de ces deux activités, de ses responsabilités comme mère et comme physiatre, elle fait aussi des entraînements à haute intensité.

La physiatrie, c’est quoi?

Les physiatres sont des médecins qui se spécialisent dans la médecine physique et la réadaptation, donc qui se concentrent sur l’évaluation et le traitement des patients qui ont les capacités fonctionnelles affaiblies. Les incapacités peuvent être causées par des blessures ou des maladies telles que des accidents vasculaires cérébraux, des troubles neuromusculaires, des troubles musculosquelettiques, les maladies cardiopulmonaires, l’arthrite, la paralysie cérébrale.

Pour Dre Reid, la spécialisation de physiatre était le meilleur choix.

« Durant l’été 2018, ma mère a eu la chance de recevoir les excellents soins de Dre Reid. Ma mère s’était rendue à Montfort car elle avait soudainement beaucoup de difficulté à marcher et elle était en grande douleur. Dre Reid l’a écoutée et observée attentivement avec beaucoup de compassion. Malgré les 90 ans de ma mère, Dre Reid a pris le temps de faire plusieurs tests afin d’en arriver à un diagnostic précis. Ma mère a reçu d’excellents soins et s’est rapidement rétablie. Je suis très reconnaissante que ma mère ait pu bénéficier de l’expertise de Dre Reid. »  – la fille d’une patiente de Dre Reid

« Mes consultations avec mes patients prennent au moins une heure, ça me donne beaucoup de temps pour leur parler et les examiner en détail » explique-t-elle. « Cette spécialité me permet aussi de traiter les gens avec une variété de conditions médicales. Quand je vois un nouveau patient, c’est souvent comme un travail d’enquête. Je fais le diagnostic des raisons pour lesquelles quelqu’un a des capacités fonctionnelles affaiblies, que ce soit à cause des nerfs, des muscles, d’une dépression ou d’un manque de soutien à la maison. En physiatrie, j’ai la chance d’utiliser diverses options thérapeutiques comme l’exercice, la nutrition, les aides techniques à la marche, les infiltrations intra-articulaires, et plusieurs autres outils, sans avoir besoin de toujours recourir aux médicaments. J’aime que la discipline soit adaptée aux objectifs des patients, et que le travail d’équipe puisse inspirer des solutions innovatrices et pratiques. »

Travailler en équipe pour trouver des solutions innovantes

Que ce soit avec ses collègues à Montfort, ses patients ou des professionnels de la santé dans les autres centres de santé de la région, Dre Reid croit fermement que le travail d’équipe mène à des meilleurs résultats pour tous, mais surtout pour les patients.

« Je travaille toujours avec une approche interdisciplinaire, surtout en étroite collaboration avec les ergothérapeutes, les physiothérapeutes, les orthophonistes et les travailleuses sociales, qui sont tous excellents à Montfort. J’utilise leur jugement clinique pour m’aider à prendre des décisions. Je lis TOUJOURS leurs notes et souvent quand je vais voir un patient, je discute ensuite du cas avec les membres de l’équipe pour obtenir leur opinion.

En physiatrie, on est formés à travailler en équipe et c’est un aspect que je prends à cœur.

Maintenant que les professionnels de la santé me connaissent bien, ils viennent discuter de leurs patients avec moi aussi pour avoir mon avis ou suggèrent que je m’implique dans un cas en particulier. On s’entraide et on s’enseigne entre nous. »

Le fait d’avoir travaillé ailleurs dans la région permet aussi à Dre Reid de connaître les ressources disponibles et de maintenir une étroite collaboration avec les physiatres des autres centres.

« La liaison entre Montfort et les autres ressources spécialisées de la ville, c’est une des tâches importantes que je fais ici. Avant que je commence à Montfort, la physiatrie n’était pas offerte aux patients, maintenant je peux offrir du soutien additionnel, surtout pour les cas plus complexes. »

Elle joue aussi un grand rôle de consultations pour les patients de Montfort.

« Quand les médecins des étages veulent que quelqu’un soit référé au 4C, ils font une demande à Dre D’Aoust Bernard et Vanessa Helleur du programme de réadaptation et je suis souvent appelée à donner mon opinion sur des cas. S’ils se rendent au 4C, je les suis et je participe aux rencontre d’équipe. Les médecins du 4C les voient tous les jours et moi je les suis selon leurs besoins particuliers. Je reçois aussi des consultations d’autres étages maintenant que les gens me connaissent. Je suis consultée sur presque tous les patients AVC. »

L’importance d’offrir des services en français

Femme avec chandail rose qui sourit
Dre Lauren Reid, physiatre à Montfort

Dre Lauren Reid se qualifie comme anglophone, mais elle parle et comprend très bien le français. En fait, elle a complété ses études primaires et secondaires en immersion française et a toujours cherché des opportunités d’apprentissage en français. Elle a passé un semestre à Paris au secondaire et a fait des stages pendant ses études en médecine à Montréal et en France. Depuis qu’elle travaille à Montfort, elle a noté que son français s’est beaucoup amélioré.

« Dans mon métier, je vois une population vulnérable et c’est très important de les mettre à l’aise et pour eux de pouvoir s’exprimer dans leur langue de choix pour expliquer des concepts difficiles comme la douleur qu’ils ressentent, ou l’endroit exact où ils se sentent engourdis », note Dre Reid.

« Maintenant plus que jamais, je suis touchée par le sentiment de gratitude que les francophones me démontrent quand ils voient que je suis une alliée de la francophonie, travaillant fort dans ma langue seconde pour soutenir leur culture. Je continue d’apprendre tous les jours, que ce soit par les professionnels que je côtoie ou des patients qui corrigent ma grammaire ou m’aident quand je cherche mes mots. Cette semaine, une de mes patiente, une enseignante à la retraite, m’a appris comment dire ‘éruption cutanée’! »

Pourquoi Montfort?

Bien que les diplômés de physiatrie sont en grande demande, Dre Reid a ciblé Montfort parce qu’elle voulait travailler pour l’hôpital universitaire francophone de l’Ontario.

« Dès le début, la réception que j’ai eu ici était tellement chaleureuse, d’abord de Vanessa Helleur et Dre Chantal D’Aoust Bernard qui m’ont orientée, puis de toute l’équipe. Je ne savais pas si les gens m’accepteraient avec mon accent anglophone, mais j’ai été accueillie à bras ouverts. »

La clinique d’EMG et de conduction nerveuse

Le 3 décembre dernier, une nouvelle clinique d’électromyographie et de conduction nerveuse a été lancée à Montfort.

« Nous avons tenu notre première clinique EMG à Montfort, après deux ans de travail acharné pour en assurer la mise sur pied et l’ouverture, » s’est exclamée Dre Reid. « Je me suis sentie privilégiée de voir plusieurs cas intéressants et de pouvoir traiter mes patients francophones dans leur langue. »

Cette clinique offre des tests d’électrodiagnostic qui évaluent la fonction nerveuse et musculaire.

« L’électromyographie est une technique de diagnostic où on met des petites aiguilles dans les muscles pour évaluer la santé des muscles et des nerfs dans ceux-ci. Pendant le rendez-vous, Nathalie, notre technicienne autorisée, fait les tests de conduction nerveuse pour voir la vitesse et force des nerfs. L’analyse de ces tests permet de diagnostiquer les problèmes nerveux et musculaires. »

Les études EMG/NCS sont particulièrement utiles pour :

  • Mononeuropathies (syndrome du canal carpien, neuropathie cubitale, etc.)
  • Polyneuropathies : congénitales et acquises
  • Radiculopathies
  • Plexopathies
  • Myopathies
  • Diagnostic des maladies neuromusculaires

Pendant sa résidence, Dre Reid a fait six mois en électromyographie à L’Hôpital d’Ottawa et à London en Ontario. Elle a aussi pris un cours d’EMG en Suède avant de débuter à Montfort.

Avant que cette clinique soit lancée, les patients qui avaient besoin de ce test étaient envoyés à L’Hôpital d’Ottawa… solution qui n’était pas idéale pour le temps d’attente, le stress causé au patient et les coûts associés.

Deux femmes en saurrau qui sourient
Nathalie Provencher, technologue autorisée, et Dre Lauren Reid, physiatre, avec le nouvel appareil d’EMG

« Je suis tellement excitée de lancer cette clinique à Montfort. Ça nous a pris deux ans pour sécuriser le financement pour l’appareil, s’assurer de toute la logistique et embaucher une excellente technologue francophone », dit Dre Reid. « En physiatrie, les gens guérissent à petits pas, je suis habituée à attendre pour de bons résultats! C’était un véritable travail d’équipe avec Julie Boulianne, qui a tout coordonné les détails, Nathalie Provencher, technologue autorisée, et moi-même pour en arriver à un résultat qui saura bénéficier nos patients. »

Toutes les demandes de consultation pour la clinique d’EMG doivent être envoyées par télécopieur au 613-748-4997.

Pour en apprendre plus sur les tests d’électromyographie et la clinique, consultez notre site Web, contactez l’équipe au poste 4648 ou inscrivez-vous à la conférence de Dre Reid aux Journées Montfort en avril!

Que réserve le futur pour Dre Reid?

« J’aime beaucoup travailler à Montfort! Je participe à des séances de visionnement de l’hôpital, je m’implique dans l’évolution de l’hôpital pour nos patients et j’anticipe avoir une longue carrière ici. J’ai toutes sortes d’idées pour des prochains projets… le meilleur est à venir! »

Gabrièle Caza-Levert
Gabrièle est conseillère avec l'équipe des communications à Montfort depuis 2013. Quand elle n'est pas en train d'écrire pour le Journal Montfort, vous pourrez surement la retrouver sur un terrain de volleyball ou de frisbee, dans la cuisine, à une réunion de famille/d'amis ou en chemin vers sa prochaine escapade.