Bravo CHAMPions!

562
Groupe de gens posant avec des affiches sur lesquelles on peut lire « Bravo CHAMP ».

Avez-vous noté que certains de vos collègues semblent avoir disparu? Cherchez-vous Julie Mulvihill, Véronik Mainville ou Shawn Osborne sans succès depuis plusieurs semaines? En effet, une dizaine de membres du personnel de Montfort ont été transférés afin de participer activement au projet de Meditech 6.1.

Les membres de l’équipe de CHAMP (Champlain : Association des Partenaires Meditech) sont regroupés dans un édifice à bureaux dans l’ouest de la ville, d’où ils travailleront jusqu’à la fin du projet. Le go live de Meditech 6.1 est prévu pour juin 2018.

Julie, Véronik, Shawn et les autres se sont joints à des employés des autres partenaires du réseau CHAMP : Soins Continus Bruyère, Queensway Carleton, Arnprior Regional Health, Hôpital Glengarry Memorial ainsi que Carleton Place & District Memorial Hospital.

Quelques-uns des gens de Montfort impliqués dans le projet CHAMP.

Un lancement officiel a d’ailleurs eu lieu le vendredi 29 septembre. Plusieurs membres de comités directeurs pour cette initiative régionale unique sont venus célébrer avec les CHAMPions.

Qu’est-ce qui incite un employé à quitter son poste régulier pendant plusieurs mois afin de travailler sur le projet? Comme l’explique Véronik Mainville, infirmière autorisée au CFN depuis 2007, « je cherchais un défi, je voulais essayer quelque chose de vraiment différent. Je sais qu’il y a des lacunes dans Meditech et je voulais pouvoir apporter mes idées pour l’améliorer. »

Véronik Mainville et employés de d'autres hôpitaux
Véronik Mainville (à droite) travaille en étroite collaboration avec des employés d’autres hôpitaux, telle que Gisèle Lafoley, ergothérapeute à Queensway Carleton Hospital.

Véronik s’est joint à l’équipe CHAMP en août et elle y demeurera pendant un an. « Notre tâche, c’est la documentation infirmière pour le Patient Care System (PCS). Je dois me mettre dans la peau des infirmières, des pharmaciens, des ergothérapeutes pour analyser la liste des interventions; je dois comprendre comment chaque hôpital utilise cette intervention, et si c’est adéquat. Ensuite, on fait nos recommandations. »

Par exemple, Véronik et son équipe ont trouvé huit références à des endroits différents de Meditech sur la contention (restraint) d’un patient. « On va recommander de tout mettre ça ensemble, et même chose pour les trois références à des intraveineuses! », explique-t-elle.

« On essaie d’améliorer Meditech, ce ne sera pas parfait et on ne peut pas répondre à toutes les demandes, mais on va tout faire pour que ce soit plus efficace et facile pour tous », ajoute Véronik avec un grand sourire.

Lucie Lagroix, spécialiste en informatique clinique, est aussi très impliquée dans l’équipe de CHAMP. Elle savait à quoi s’attendre puisqu’elle a participé au passage au dossier patient électronique en santé mentale, en 2009, et à Meditech 6 en 2013-14.

Lucie Lagrois modifie le système de Meditech afin de répondre aux commentaires soulevés par les membres du personnel.

« On a une belle équipe, vraiment superbe, avec des gens qui ont des compétences variées », affirme Lucie. En prévision du go live en 2018, elle tient à expliquer aux gens de Montfort que « la façon de documenter va peut-être être un peu différente, il y aura des nouvelles fonctionnalités… Je suis confiante que Meditech 6.1 saura surprendre par ses changements et ses nouveautés. En plus d’un système qui sera optimisé, il offrira aux membres du personnel un meilleur portrait clinique de leur patient. Il va y avoir beaucoup à apprendre! », souligne-t-elle.

« Quand on a agrandi Montfort, on voulait un jour être un hôpital ‘sans papier’ », rappelle Dr Bernard Leduc, président-directeur général de Montfort « On a des gens brillants de Montfort qui sont là pour faire du projet une réussite. On va prendre un grand pas en avant! »

Philippe Marleau, vice-président à Montfort et membre du comité directeur de CHAMP, a conclu :

« Merci d’avoir accepté le défi! »

Geneviève Picard
Geneviève est directrice de l'équipe des communications à Montfort depuis 2014. Quand elle n'est pas en train d'écrire pour le Journal Montfort, elle est maniaque de lecture, adore le yoga, vient travailler en vélo mais seulement quand il fait beau, et ne fait jamais, jamais la cuisine.