Connaissez-vous vraiment votre nouvelle VP Finances ?

311

Après 18 ans à Montfort, Mélanie Dubé a un parcours impressionnant : de thérapeute respiratoire à gestionnaire, puis directrice, et maintenant vice-présidente. Mais connaissez-vous vraiment la nouvelle VP Finances? Parions que Mélanie saura encore vous surprendre…

Mélanie Dubé, VP Finances 

« Mes racines viennent du Nouveau-Brunswick mais j’ai grandi ici, j’ai étudié en Outaouais », raconte Mélanie. « Pour devenir inhalothérapeute, j’ai fait mes études à Montréal puisque je voulais faire une spécialité en anesthésie. À l’époque, c’était beaucoup plus développé au Québec. »

Après ses études, Mélanie a travaillé à l’Hôpital Notre-Dame de Montréal, où elle a aussi fait de la recherche expérimentale pour voir si l’utilisation de certains gaz durant une chirurgie cardiaque pourrait réduire les risques d’hypertension pulmonaire pendant et après l’opération. Elle a également travaillé à l’Institut de cardiologie de Montréal, aux soins critiques.

Comme elle a de nombreux liens en Outaouais, Mélanie a rapidement été approchée par l’Hôpital de Gatineau et par Montfort. « Diane Tousignant, que je connaissais déjà, m’a convaincue de venir travailler ici. » De 1999 à 2004, Mélanie a travaillé des deux côtés de la rivière des Outaouais.

« J’ai été la première thérapeute respiratoire au bloc opératoire embauchée à Montfort! J’ai développé le programme ici et rehaussé le cours d’anesthésie à La Cité. À l’époque, Montfort accueillait pratiquement 100% des stagiaires de La Cité pour leur stage en anesthésie. Lorsque j’ai commencé à monter le programme et à développer des politiques et procédures… j’ai senti qu’il me manquait des éléments pour pouvoir progresser », se rappelle-t-elle.

Pour bien s’outiller, « j’ai commencé par faire un certificat en administration, même si mon but à ce moment-là était de retourner faire ma médecine! Finalement, j’ai vraiment aimé l’administration, tout comme les cours de finance.» Mélanie a donc poursuivi ses études, obtenant un baccalauréat en administration ainsi qu’un CMA Exécutif de l’UQO, combiné à un MBA de l’UQAM.

Après être gestionnaire intérimaire des services thérapeutiques, puis gestionnaire des cliniques ambulatoires, cardiorespiratoires et du laboratoire du sommeil, Mélanie devient directrice des services financiers de Montfort en 2012; la gestion du matériel et de l’approvisionnement se sont ajoutés à ses responsabilités en 2014.

De toute évidence, Mélanie est passionnée par son travail actuel. Mais demandez-lui si elle s’ennuie de son travail clinique et du contact avec les patients et la réponse est claire : « OH! Mets-en !… », s’écrie Mélanie, spontanément. « J’ai tellement hâte de faire des tournées de patients et d’être de garde! Quand tu travailles dans le domaine clinique, tu as le patient à cœur, ça ne s’en va jamais. Je veux me rapprocher de ce qui me manque. »

La famille et l’activité physique sont aussi importants pour Mélanie, maman d’un garçon et d’une fille, tous les deux impliqués dans des sports compétitifs, le hockey et le soccer. « Je suis aussi très active dans les associations sportives de mes enfants. »

Si on lui demande des conseils à l’intention des membres du personnel qui voudraient prendre des responsabilités croissantes, Mélanie n’hésite pas: « Le premier conseil c’est d’en parler avec votre superviseur, d’aller chercher des appuis et du support, de faire des plans. On ne réalise pas toujours qu’on est bon dans quelque chose, parfois on a besoin de se le faire dire! Il n’y a pas de bons moments dans la vie, il ne faut pas attendre à plus tard pour retourner aux études ou accepter des nouvelles responsabilités. Il faut se choisir des mentors, et pas nécessairement dans l’hôpital. Il faut avoir un peu de courage aussi, sortir de sa zone de confort et se créer nos propres opportunités. »

D’anciens collègues nous parlent de Mélanie :

Myriam Giroux, thérapeute respiratoire :

Mélanie a été très déterminante dans mon cheminement de carrière. Elle a d’abord été mon enseignante au collège La Cité. Elle m’a transmis sa passion pour l’anesthésie, secteur où je travaille à temps complet depuis plus de sept ans! Elle a été ma superviseure de stage, puis ma collègue, ma chef d’équipe et ma gestionnaire. Mélanie a toujours été très à l’écoute de l’équipe de thérapeutes respiratoires, ainsi que de moi comme chef d’équipe. C’est vraiment une fille d’équipe. On a vu Mél atteindre ses objectifs professionnels et personnel comme une vraie athlète olympique: avec détermination, ambition et beaucoup de courage et d’efforts!

Chantal Lafrance, agente d’approvisionnement :

Ça fait longtemps que je connais Mélanie, on travaillait ensemble, moi au SPD et elle comme thérapeute respiratoire au bloc. Elle était toute jeune, elle sortait de l’école… C’est une fonceuse, une personnalité incroyable, que j’admire. Quand elle dit quelque chose, elle va le faire! La plus belle chose que je peux dire de Mélanie, c’est que de thérapeute respiratoire à vice-présidente, elle n’a pas changé.

Carolyn Welch, directrice, services diagnostiques :

Mélanie a commencé à travailler pour moi comme gestionnaire aux soins ambulatoires. Elle était la première non-infirmière à gérer des infirmières. J’avais 100% de confiance dans Mélanie et elle a très bien réussi. Pendant un temps elle combinait deux postes tout en faisant sa maitrise et en obtenant sa désignation de comptabilité! Mélanie comprend la réalité au chevet, au bloc… Grâce à son travail aux soins ambulatoires elle a pu comprendre l’hôpital au sens plus large, toucher la majorité des services.

Dre Ingrid Custeau, anesthésiste :

J’ai travaillé avec Mélanie Dubé au bloc opératoire et j’ai toujours aimé travailler avec elle. Elle était une excellente inhalothérapeute, très connaissante, bien organisée et très débrouillarde. Félicitations Mélanie et bonne chance dans ton nouveau poste!

Mélanie en 12 questions :

Si tu ne pouvais manger qu’une seule chose tous les jours, tu choisirais quoi?
Du chocolat! Le vrai, le chocolat au lait!

Comment étais-tu au secondaire?
La petite nerd tannante et cool qui était dans tous les sports et les spectacles…

Ta chanson préférée des années 1990?
N’importe quoi de Metallica ou Pearl Jam…. et aussi The Look de Roxette!

Aimes-tu mieux tes sandales ou tes bottes de neige?
Difficile à dire! Je suis contente de vivre au Canada parce que j’aime les deux, mes bottes de snowboard et mes gougounes…

Comment décris-tu ton travail à un enfant?
Je dis que je prends soin de l’hôpital pour qu’il ait assez d’argent pour soigner tous les patients.

Ton biscuit préféré?
Oreo… ou Feuille d’érable!

Chien, chat ou poisson rouge?
Chien… même si j’ai aussi un chat…

Ton grand succès de karaoke?
Like a Prayer de Madonna ou Hotel California des Eagles.

En vacances, es-tu ville, campagne, mer ou montagne?
Toute ça et n’importe quoi: j’aime ça faire toutes sortes d’affaires!

À quoi penses-tu quand tu es seule dans ta voiture?
Qu’est-ce que je vais manger en arrivant à la maison…

Quel est ton « superpouvoir »?
Je ne suis jamais de mauvaise humeur!

Si Montfort était une boîte des crayons de couleur, de quelle couleur serais-tu?
Vert – c’est le printemps, le renouveau continuel, la couleur de l’espérance.

 

Geneviève Picard

Geneviève est directrice de l’équipe des communications à Montfort depuis 2014. Quand elle n’est pas en train d’écrire pour le Journal Montfort, elle est maniaque de lecture, adore le yoga, vient travailler en vélo mais seulement quand il fait beau, et ne fait jamais, jamais la cuisine.