Ursula, Cris-Carelle, Leolein, Sandra, Christelle, Andrée… nos collègues du Cameroun

446

Connaissez-vous le Cameroun? Plusieurs des membres de l’équipe Montfort viennent de ce pays situé sur la côte ouest du continent africain. On y retrouve une population de 27 millions d’habitants, dont une grande majorité parle le français. Découvrez le Cameroun à travers les yeux de nos collègues!

Ursula Dika, associée de recherche à l’ISM

Le Cameroun est la terre de mes ancêtres, l’endroit où je retourne me ressourcer lorsque «ma boussole intérieure » est en manque de repères. Un proverbe africain dit : « Lorsque tu ne sais pas où tu vas, regarde d’où tu viens. »

Ce retour est toujours fondamental pour une personne comme moi, née en France, ayant grandi au Cameroun, qui a fait des études universitaires en Europe, et bâti sa vie de famille au Canada.

Après avoir vécu l’Europe et l’Afrique, je souhaitais compléter ma spécialisation en médecine en Amérique du Nord et en français. Le Canada s’est révélé une évidence et le Québec un incontournable.

En travaillant à Montfort, j’ai découvert une identité que je ne revendiquais pas, celle d’être francophone et la nécessité de revendiquer les droits des minorités.

Ursula Dika

Je retourne souvent au Cameroun. Quand nos filles sont nées, mon époux et moi avons décidé d’y aller régulièrement afin qu’elles connaissent leurs grands-parents et leurs origines. C’est toujours une occasion de me replonger dans mon histoire et mes origines. Un incontournable voyage de ressourcement.

Ce qui me manque le plus du Cameroun, c’est la famille, les soirées interminables à se raconter des histoires autour d’un bon repas (en ville comme au village), la générosité et l’enthousiasme des gens malgré la dureté de la vie.

Si j’allais au Cameroun, quels endroits me recommanderais-tu d’aller visiter?

Le Cameroun est connu comme l’Afrique en miniature. C’est un pays géographiquement riche et diversifié. La région du Sud possède de magnifiques forêts tropicales et de belles plages. Le Nord offre de la steppe, des lacs magnifiques, de la savane et un beau paysage. À l’Ouest, les montagnes avec des plaines et des plateaux. La richesse touristique du Cameroun est immense. Voici quelques sites que je recommanderais si vous allez visiter le Cameroun:

  1. Les chutes d’EKom NkamSur ce site ont été tournées des scènes du flim Greystroke avec Christophe Lambert.
  2. Le musée national du Cameroun – Ancien palais du premier président de la république qui a été transformé en musée. Vous y découvrirez l’histoire des différentes cultures et ethnies du pays.
  3. Le palais du sultan Bamoun – Édifice historique ou réside le roi du peuple Bamoun.
  4. Le Mont Fébé – Circuit de randonnée avec une belle vue d’ensemble sur la capitale, Yaoundé.
  5. La ville de Limbé – Ville côtière située au pays du Mont Cameroun, connue pour ses plages de sable noir, son jardin botanique et ses beaux couchers de soleil.
  6. L’ascension du Mont Cameroun (4 100 mètres d’altitude) qui est un volcan actif.

Cris-Carelle Kengneson, associée de recherche à l’ISM

Je suis d’origine camerounaise. J’y suis née et j’y ai passé toute mon enfance, jusqu’à l’âge de 11 ans, avant d’immigrer au Canada avec mes parents. Ce sont les parents qui ont choisi d’immigrer au Canada. Comme enfant, on suit sans poser trop de questions…

Pourquoi Montfort? Eh bien, parce que c’est une institution avec laquelle je partage les mêmes valeurs et qui m’a soutenu durant mes études universitaires.  Je fais mes débuts à Montfort via une bourse d’été en recherche et j’ai trouvé que l’environnement de travail accueillant et inclusif. Alors que je fais ma maîtrise, je suis récipiendaire d’une seconde bourse de maîtrise pour poursuivre un projet de thèse portant sur les personnes noires en situation francophone minoritaire. Tous ces évènements me donnent un sentiment d’attache pour Montfort et cette institution est parmi les employeurs de choix pour lesquelles je veux travailler, car je veux redonner à Montfort ce qui m’a été donné lors de ma formation.

Je ne suis pas fréquemment retourné au Cameroun depuis que je vis au Canada. J’y suis allée en 2018 après mon baccalauréat. Ce qui me manque le plus, c’est la famille et la nourriture. La famille pour moi est sacrée et au Cameroun, l’enfant d’un oncle ou d’une tante, est l’enfant de toute la famille. Chez nous, nous sommes très proches et très soudés.

Le Cameroun a une gastronomie culinaire très variée en raison des différentes ethnies (200+) qui cohabitent ensemble. Les mets sont différents et tellement délicieux ! Au Canada, ces mêmes mets cuisinés n’ont pas nécessairement le même goût et sont beaucoup plus dispendieux, donc on n’en mange pas souvent!

Si vous allez Cameroun je vous recommandes d’aller visiter?

  • Les belles plages de Kribi
  • Chutes d’eau d’Ékom-Nkam et Chutes de Lobé
  • Centre climatique de Dschang
  • Monument de la réunification
  • Paysage: col de Batié
  • Musée national à Yaoundé

Leolein Njah Jemba, préposé aux bénéficiaires 4C

Je suis né au Cameroun de père et mère Camerounais. J’arrive au Canada, ma terre d’accueil, un pays de grandes opportunités afin de relever mes challenges.

L’Hôpital Montfort est le premier hôpital francophone d’Ottawa. J’ai eu une grande opportunité d’y travailler et j’en suis très fier jusqu’à présent et je le serais toujours durant toute ma carrière.

Pendant les vacances j’y vais souvent me ressourcer au Cameroun, savourer un bon plat traditionnel communément appelé le ndole aux feuilles vertes et du miondo (pâte manioc), un peu rare ici au Canada, qui me manquent de temps en temps. Sans oublier la bonne ambiance autour d’un verre avec la famille et les amis.

Douala, ma ville natale, a un coin de détente en plein air : la Rue de la joie, où vous trouverez du bon poisson bien grillé et frais. 

Kribi est un coin paradisiaque en bordure côtière avec une magnifique plage pour les amoureux de la mer.

Bienvenue au Cameroun et vous ne serez en aucun cas déçu!


Sandra Tueche, assistante en ressources humaines

J’ai grandi et vécue une grande partie de ma vie au Cameroun. J’y ait donc toutes mes origines et ma culture.

J’ai choisi le Canada pour les opportunités d’emploi, le bilinguisme, la sécurité et la diversité en terme de culture. J’ai eu la chance de rencontrer une belle communauté de Camerounais à Montréal ce qui m’a donné l’impression d’être en partie chez moi. J’ai aussi pu faire de belles rencontres durant mes années d’université ce qui a aussi été un plus pour mon intégration. J’ai choisi Montfort pour sa réputation déjà (j’ai étudié à l’Université d’Ottawa et je sais que Montfort est un de leur partenaire), pour sa diversité en terme d’employés, pour son apport dans la langue francophone mais aussi pour les nombreuses possibilités d’emplois. Je travaille actuellement dans les RH et j’ai toujours aimé l’environnement de la santé pour travailler.

Je suis retournée là-bas pour la première fois depuis que j’ai immigré au Canada et j’ai eu le plaisir de passer du temps avec ma famille et mes amis. Je dirais que ce qui me manque du Cameroun, c’est la nourriture, la communauté et la chaleur familiale. Malheureusement on a parfois l’impression de ne pas toujours être à notre place surtout quand on est loin des autres, mais on essaie de combler ce vide avec nos amis et nos proches qui sont présents ici avec nous.

Si vous allez au Cameroun, je conseillerais de visiter le centre-ville de Yaoundé où on retrouve le musée national qui regorge de notre histoire et de nos origines. Je conseillerais aussi la ville de Kribi pour se ressourcer et prendre du temps proche de la mer.


Christelle Youdom Tchouake, infirmière autorisée 4A

Je suis originaire de l’ouest Cameroun, une des dix provinces du Cameroun. Je suis une descendante bamiléké, qui est une grande culture qui se démarque à travers des danses traditionnelles, l’agriculture et l’élevage, les produits alimentaires, etc. qui me manquent énormément.

Ça m’a pris un grand courage pour abandonner toutes ces belles choses et immigrer au Canada avec ma famille, chose qui n’était pas facile mais il a fallu faire un choix.

La raison première pour laquelle je suis venue faire ma vie au Canada est surtout le bien-être et l’avenir de mes enfants, puisque je viens d’un pays en voie de développement et il y en a encore beaucoup à faire pour pouvoir atteindre le plein essentiel.


Andrée Kamden, aide à la nutrition

Le Cameroun, c’est mon pays d’origine, c’est ma terre natale. 

J’ai choisi le Canada pour y vivre à cause de la meilleure éducation qu’on peut recevoir ici. 

Travailler à Montfort pour moi c’était un de mes buts car en tant que patiente déjà je voyais le dynamisme de l’équipe. Par conséquent j’ai voulu apporter du mien. Aussi, j’aime beaucoup aider les autres. 

Je retourne au Cameroun à chaque fois que j’ai l’occasion. Ce qui me manque le plus c’est ma famille. 

Si vous allez visiter mon pays, je recommanderais les lieux touristiques de l’ouest et du nord Cameroun!

Vous avez aimé cet article? Vous aimerez lire des articles sur nos collègues du Congo, de la Tunisie, du Maroc, d’Haïti… et nous sommes toujours à la recherche de collègues voulant nous parler de « leur » pays d’origine!