Ntumba, Christiane, Josue, Davina, Dr Mwanz… nos collègues du Congo

556

On imagine un pays coloré et une vue exaltante en pensant au Congo, ce pays occupant le centre de l’Afrique et reconnu pour ses paysages verts. Il faut savoir que plusieurs employés de l’Hôpital Montfort viennent du plus grand pays francophone en termes de densité. Voyez leur portrait.

Ntumba Mbuyi, IA aux soins intensifs

Le Congo est mon pays d’origine et je suis née dans la province du Kasaï orientale, plus précisément dans la ville de Mbujimayi. Je suis de la tribu Luba et je parle les langues suivantes: ciluba, lingala et le français. C’est au Congo que j’ai complété mes études primaires et secondaires.

Je suis arrivée au Canada en 2002 pour rejoindre mon conjoint qui y était déjà installé depuis quelques années.

Travailler à Montfort était un privilège pour moi à cause du français qui est ma première langue maternelle et d’éducation.

Ntumba Mbuyi

C’est à Montfort que j’ai acquis et maîtrisé ma pratique infirmière.

Ça fait 19 ans que je ne suis plus retourné au Congo étant donné que ma famille immédiate n’y réside plus et aussi les différents troubles sociopolitiques que traversait mon pays d’origine ne m’ont pas motivé de m’y rendre.

En général, l’ambiance sociale et culturelle me manque beaucoup. Le soleil et surtout la neige n’existent pas là-bas. La bonne musique congolaise dans les rues, les marchés en plein air, la bonne nourriture fraîche (grillade, légumes, poissons frais et fumés, etc)

Je vous recommande de visiter le Parc de la vallée de la N’Sele. Les Chutes Zongo, le fleuve Congo…


Christiane Kazadi, IA au 4A 

La République démocratique du Congo (RDC) est mon pays d’origine. Je suis congolaise de père et de mère.  

Vivre au Canada était mon rêve du fait que c’est un pays reconnu sur le plan international comme étant le fer de lance en matière d’intégration des immigrants.

Le Nouveau-Brunswick fut ma province d’accueil. En déménageant en Ontario, j’ai choisi de travailler à Montfort, l’hôpital francophone de la province. 

Si vous voulez aller en République Démocratique du Congo, j’aimerais vous informer que ce pays vous accueillera au cœur de ses paysages magnifiques aux douces nuances de vert. Vous y trouverez une flore et une faune qui vous offriront un spectacle unique. Vous serez loin d’imaginer toute la splendeur des paysages qui vous attendent. Vous y trouverez plusieurs parcs naturels. Parmi eux, le parc de Kahuzi biega qui abrite de nombreuses gorilles réparties en familles et le parc Virunga. 

Si vous êtes amoureux de la nature, la RDC est votre destination idéale. 

Je vous recommanderais aussi de visiter la capitale Kinshasa (Kin), une ville dynamique qui a le sens de l’accueil, de la fête et de l’élégance. À Kin, vous profiterez d’une promenade en bateau sur le fleuve Congo ou d’un pique-nique sur ses rives pleines d’ambiance à la congolaise. 

Je vous recommanderai aussi de faire un tour à Lubumbashi, la capitale du Katanga, une ville qui fait parler d’elle grâce à son grand potentiel minier. Vous y trouverez de nombreux sites touristiques et artistiques qui couperont votre souffle et qui vous feront vivre une expérience africaine exceptionnelle. 

Je vous assure que visiter la RDC vous émerveillera et vous donnera l’envie d’y retourner pour des expériences encore plus intéressantes. 

Beaucoup de choses du Congo me manquent. Aucun plat ne peut me faire oublier la cuisine congolaise aux aliments bio et frais. De plus, les tissus congolais bien colorés cousus avec une créativité incroyable me manquent énormément. J’ai envie de revivre encore l’ambiance congolaise qui égaye la journée et qui déstresse.


Josue Nsuka, PAB

Premièrement, je suis Congolais natif. J’ai une grande famille là-bas.

Quand j’étais petit, je rêvais déjà de l’Amérique. Un bon jour, j’ai eu la chance de venir pour rejoindre mon père. Pour le choix du travail, l’Hôpital Montfort était parmi mes hôpitaux préférés.

Avant de commencer à travailler ici, j’avais des amis qui travaillaient à l’Hôpital Montfort et je suis francophone, donc l’hôpital était mon choix de langue française.

Je suis retourné deux fois en 2018 et 2011 vu que je suis de la capitale, donc je vous suggère d’aller visiter Kinshasa. 


Davina Muteba Dembo, infirmière autorisée au 4A

Le Congo est mon pays de naissance, le pays où j’ai passé toute mon enfance et une grande partie de mon adolescence. 

Je ne retourne pas souvent là-bas, mais j’y suis déjà retournée une fois. La chose qui me manque le plus est la chaleur familiale car une grande partie de ma famille y vit encore. Les différentes habitudes que nous avions développées. Si mes souvenirs sont encore bons, on avait tendance à célébrer certains événements de façons particulières. 

En ce qui concerne les endroits à visiter, pour en citer quelques-uns, il y a les magnifiques chutes de Zongo, le petit paradis. Et, sans y être allé personnellement, il y a le parc national de Virunga à Goma. 


Dr Joseph Mwanz

Le français est pour moi la langue la plus raffinée et la plus intégratrice.

Je ne pouvais comprendre que le français soit mis en danger dans le service le plus essentiel qu’est la santé.

Dr Joseph Mwanz

Je n’avais pas de choix que de quitter le Québec, qui a ses batailles, certes, mais où le service en français est acquis.

Je me suis senti obligé, par noble choix d’aller soutenir la langue qui m’est chère : non seulement maternelle mais surtout, à mes yeux, une véritable culture porteuse des valeurs universelles de solidarité et de tolérance.

Je retourne au Congo de temps en temps et ma passion d’aider les faibles m’habite en permanence. C’est vrai que la chaleur, la solidarité et la résilience des Congolais me manquent, mais la précarité et la pauvreté m’ont toujours interpellé.

La République Démocratique du Congo, pays continent aussi grand que le double de l’Ontario, est un pays magnifique, abritant en son sein, des plages sans fins et des parcs naturels riches en flore et faune impressionnantes.

Abigaëlle étudie à l’école Béatrice-Desloges, d’où elle fait partie du journal étudiant. Elle a une longue liste de passions, dont l’écriture, la lecture, la cuisine, le chant ou encore le piano.