Choisir avec soin, bien plus qu’une prise de conscience monétaire

107

Qu’est-ce que Choisir avec soin ?

Comme notre collègue Nicholas Ding nous l’a si bien expliqué dans l’article Moins c’est plus: réduire pour mieux guérir, Choisir avec soin (CAS) est une campagne nationale qui vise à éduquer les professionnels de la santé afin qu’ils soient en mesure de réduire les examens, traitements et interventions inutiles. Mais la question qui nous passe peut-être tous par la tête est : pourquoi réduire, est-ce une question monétaire?

[10:21] Sébastien Landry

Les examens et traitements sans valeurs ajoutés sont un problème répandu dans le milieu de la santé et s’observent dans tous les hôpitaux. Dans le contexte actuel, est-ce qu’il faut en être conscient et choisir et pratiquer avec soin? Absolument, dit Sébastien Landry, directeur administratif à la direction médical et lead de la cellule centrale Choisir avec soin – Montfort.

Comme le dit si bien Choisir avec Canada « Plonger dans la surutilisation hospitalière, c’est d’abord et avant tout d’utiliser l’amélioration de la qualité comme moteur de changement »

Choisir avec soin est bien plus qu’une simple prise de conscience sur l’utilisation des ressources, mais plutôt une question de sensibilisation. C’est-à-dire conscientiser les professionnels de la santé à l’utilisation de ressources et l’impact que chaque petit geste peut avoir sur le séjour et l’expérience des patients.

Choisir avec soin, un succès à l’Hôpital Montfort

Avec l’arrivée des campagnes CAS dans notre organisation, Montfort se démarque rapidement pour son approche un peu différente des autres. En effet, Sébastien et l’équipe de Choisir avec soins ont mis en place une gamme d’outils d’intelligences d’affaires phénoménaux qui leur donne une longueur d’avance sur les autres hôpitaux de la province. 

En collaboration avec l’Institut du savoir Montfort, ils sont arrivés à une standardisation de l’approche Source, Action, Portée.  Ce modèle permet de mettre en place des actions tangibles dans le but d’améliorer la situation désirée, avec le soutien d’une équipe provenant de plusieurs secteurs à l’hôpital. Notamment, avec l’implication des spécialistes en intelligence d’affaires, les éducatrices cliniques, les agents en communication et les spécialistes d’apprentissage de l’ISM. L’équipe peut ainsi évaluer la portée et l’impact d’une campagne.

Pas nécessairement un impact financier 

Eh oui, les campagnes CAS de Montfort peuvent effectivement vous permettre d’améliorer vos pratiques en tant qu’expert de la santé.

Prenons exemple de la campagne CAS sur la télémétrie initiée à l’unité 4A par nos champions cliniques, Dr Hafez et Margarita Pimentel. Pour permettre à l’équipe d’évaluer la situation initiale, une des mesures prises par l’équipe projet était d’établir le temps requis pour effectuer une intervention auprès d’un patient sur télémétrie. L’équipe a ainsi découvert que la télémétrie prenait en moyenne 87,9 minutes par patient. Ce temps pourrait être utilisé de façon plus productive, qu’en pensez-vous? Effectivement, selon Sophie Leduc, agente de projet à l’ISM, l’optimisation de l’utilisation de nos télémétries aura non seulement un impact sur le bien-être des patients, mais améliorera aussi vos pratiques en tant que membre de l’équipe Montfort!

Comme la mission de l’hôpital, le cadre d’amélioration de Choisir avec soin est d’abord et avant tout centré sur la personne.

Bref, pour en savoir plus sur les campagnes Choisir avec soin et ces bénéfices pour notre hôpital, restez à l’affût!

Emanuelle Bernard-Bédard
Emanuelle est stagiaire et agente de communication, à l’Institut du savoir Montfort. Lorsqu'elle n’est pas au travail ou à l’école, Emanuelle en profite pour exploiter sa passion pour les sports surtout pour le soccer, la gymnastique et le ski alpin. Après l’entraînement, elle aime bien profiter d’une partie de cartes accompagnée d’un apéro avec sa famille!