Luna Bengio : pour « voir » au-delà du handicap

297
Femme souriante portant des écouteurs
Madame Luna Bengio lors d'une rencontre virtuelle avec le comité d'Accessibilité de l'Hôpital Montfort

Nous vous présentons Luna Bengio, qui est membre de l’Association de l’Hôpital Montfort ainsi que du comité de gouvernance de Montfort depuis juin 2022. Luna, qui est aveugle, fournit une expertise professionnelle en matière d’accessibilité et d’inclusion aux ministères et organismes fédéraux, à titre de conseillère senior pour le gouvernement fédéral en matière d’accessibilité. Elle a récemment fait une présentation aux membres du comité d’accessibilité de Montfort, sur ses défis en matière d’accessibilité.

La famille de Luna a immigré au Canada vers la fin des années 70. Elle habitait alors Montréal, et elle a quitté la métropole pour s’établir dans la région lorsqu’elle a été embauchée au gouvernement fédéral.

Luna, qui est atteinte d’une condition génétique, a graduellement perdu sa vision avec le temps.

C’est au gouvernement fédéral qu’elle a fait la connaissance de Denise Amyot, qui siège aujourd’hui au conseil d’administration de Montfort.

Plus récemment, à la demande de Denise Amyot, Luna Bengio a accepté de devenir membre de l’Association de l’Hôpital Montfort, tout d’abord car elle aimait l’idée de contribuer à un hôpital francophone.

Trois femmes souriantes devant la porte du Conseil canadien des aveugles. La dame à gauche tient une cane blanche.
Luna Bengio et ses deux filles, lors d’une cérémonie au Conseil canadien des aveugles, alors que Luna a été nommée « White Cane Person of the Year » en mai 2022.

« Je vois tellement de difficulté pour les francophones de se faire servir en français dans la région d’Ottawa. Je suis parfaitement bilingue, mais je vois ma mère qui vient de Montréal et qui vit à Ottawa depuis quelques années… Elle va dans différents endroits à Ottawa et n’arrive pas à se faire comprendre. »

Pour Luna, « obtenir des services de santé en français, c’est élémentaire »… tout comme le droit pour une personne en situation de handicap d’avoir des services adaptés selon ses besoins.

Un service sur mesure, en fonction des besoins de la personne

Ce qu’il faut se rappeler, c’est que chaque personne ayant un handicap est différente et que plusieurs pistes de solutions peuvent exister. « Deux personnes qui font face au même type de situation ne vont pas nécessairement avoir la même solution. » Par exemple, on peut penser que les personnes aveugles préfèrent recevoir leurs documents d’informations en braille; pourtant Luna a appris à lire en braille sur le tard et ce n’est pas sa méthode de prédilection pour lire de longs textes.

« Petit à petit, j’ai eu besoin d’agrandissement, puis j’ai commencé à utiliser le logiciel de lecture d’écran et maintenant c’est indispensable. » 

Selon Luna, la technologie fait une énorme différence pour plusieurs personnes en situation de handicap. Par exemple, la compagnie Apple offre des applications accessibles dès le lancement d’un nouveau produit. 

« Avec le temps, j’ai réalisé que c’est important d’être en mesure d’expliquer ce dont on a besoin, mais de toujours le faire de façon respectueuse et professionnelle », explique-t-elle. Ce n’est pas toujours facile de rester serein lorsque les gens ne savent pas comment agir avec elle, ce qui fait que Luna a beaucoup d’empathie pour les gens qui vivent avec un handicap invisible, par exemple les personnes qui ne savent pas lire ou sont neurodivergents.

« Moi quand j’arrive, vous savez tout de suite que j’ai un handicap, parce que j’ai une canne blanche. »

Durant sa présentation au comité d’accessibilité, Luna a expliqué quelques règles d’or :

  • Si je vous demande où se trouve un local et vous pointez dans une direction en disant ‘allez par-là’, ça ne m’aide pas.
  • Souvent, les gens vont tirer sur ma canne blanche pour m’indiquer quelle direction prendre, ce qui a un effet désastreux! Ou bien ils me prennent par le bras sans me demander s’ils le peuvent. 
  • Et surtout, parlez-moi! J’ai élevé mes deux filles et j’élève maintenant des petits enfants; et au lieu de s’adresser à moi, qui est une adulte responsable, la personne s’adresse parfois à ma petite-fille de 5 ans!

Luna croit aussi que certaines technologies pourraient être mises en place pour améliorer l’expérience des patients et visiteurs ayant un handicap visuel.

« La perfection en matière d’accessibilité, ça n’existe pas mais c’est un excellent but », affirme Luna.


Pour un rappel sur certaines règles à suivre pour aider les personnes en situation de handicap, référez-vous à la formation obligatoire Service Abilité, disponible sur le Système de gestion des apprentissage (SGA) de l’Institut du Savoir Montfort.

Élise est une nouvelle recrue de l’équipe des communications. Passionnée de musique et de sports, on n’est jamais bien loin d’une référence à Harry Potter avec elle!