Proches aidants : pour le bien du patient

195

La Semaine nationale de la sécurité des patients avait lieu du 25 au 29 octobre dernier. Son thème : l’inclusion des proches dans les soins. Madame Ginette Carrière, patiente partenaire à Montfort, nous indique comment le proche aidant peut jouer un rôle important dans la sécurité des patients.

Comment peut-on, en tant que proche aidant, aider le personnel soignant afin que le patient en bénéficie au maximum?

En tant que proche aidant, notre rôle est bien sûr de nous assurer du bien-être de la personne qui nous est chère. Cela se fait parfois en lui aidant à exprimer ses besoins, ses inquiétudes, ses émotions, ses préoccupations, mais aussi à s’assurer qu’elle reçoive les soins nécessaires pour lui permettre d’avoir la meilleure qualité de vie possible. Cependant, ce but ne peut être atteint que par une relation positive, non seulement avec le proche, mais avec le personnel qui doit lui prodiguer les soins nécessaires et assurer sa sécurité émotive et physique.

En effet, le rôle de proche aidant serait plus difficile sans une relation positive et respectueuse avec la personne aimée et avec les membres du personnel hospitalier. Parfois, nous pouvons devenir émotifs et nerveux face à l’état de santé d’un proche; cela est normal. Mais il ne faut pas oublier que notre seul allié est le personnel soignant et que nous avons le même but : le bien-être du patient.

En tant que tel, le respect, l’écoute et la bonne volonté sont nécessaire de part et d’autre. En respectant les directives et en posant des questions pertinentes, le respect mutuel pourra s’installer afin de fournir le maximum d’aide au patient qui nous tient à cœur.

Par contre, pour que vous et le patient se sentiez en sécurité à l’hôpital, il faut d’abord que le personnel se sente en sécurité avec vous. En abordant son séjour avec un esprit ouvert et une bonne communication, il y aura moins de malentendus et de chances d’erreurs dans le traitement afin d’assurer le bien-être de tous.

Somme toute, les principes de base de respect, d’écoute, de communication et de responsabilisation sont les clés vers l’atteinte de nos buts communs soit d’offrir les meilleurs soins disponibles à l’être cher.


Les nombreux changements de politique entourant les visiteurs ont apporté beaucoup de confusion entourant les proches au sein de l’équipe de soins. Comme Mme Carrière l’indique, la communication et l’écoute sont primordiales à l’offre de soins sécuritaires.

La Direction de la gestion de la qualité et des risques (DGQR) vous remercie d’être présents pour nos patients et leurs proches. Chacun d’entre vous a un impact important dans leur vie!

Madame Ginette Carrière, patiente partenaire, lors d’une Assemblée générale annuelle de Montfort