En direct du « go-live »

201

Le 13 octobre dernier, nous avons vécu une première dans l’histoire de Montfort.

Pour la première fois, nos médecins ont troqué leurs calepins de prescription pour des claviers, et nos infirmières utilisent des scanneurs et des codes-barres pour administrer les médicaments aux patients. Nous sommes entrés dans une nouvelle ère – et c’est grâce au travail et aux efforts d’une multitude de personnes, à travers l’hôpital.

Au cœur de ce go-live, au Centre de contrôle et dans les secteurs cliniques, voici les témoignages de gens qui ont vécu cet événement en direct du terrain.

« Un mot qui me vient à l’esprit en pensant au go-live… entraide! » dit fièrement Marie-France Cuerrier, agente en transformation. « Que ce soit au centre de commande ou sur les étages, tous se sont entraidés pour assurer la réussite de cet important jalon. »

Thérèse Antoun, directrice clinique, ajoute : « Il m’est difficile de nommer les personnes à reconnaitre. Ma première reconnaissance revient au personnel clinique de première ligne (incluant les médecins) qui a surmonté les obstacles, s’est adapté à la nouvelle réalité tout en continuant à donner des soins aux patients et familles.

Ma reconnaissance revient aussi aux différentes équipes que ça soit équipe TI, équipe du projet, pratique professionnelle, informatique clinique, communication, les personnes des autres secteurs qui sont venus en aide et j’en passe (je crains d’oublier des équipes). Chaque membre de ces équipes a mis de soi-même et a démontré un engagement exceptionnel pour réussir le projet.

Quoiqu’il soit tôt de crier victoire, mais j’ose dire que nous sommes sur le bon chemin. Le centre de contrôle ressemblait à une ruche d’abeille, où tout un chacun était axé sur les solutions et les façons de faciliter la transition. Grâce à ce niveau d’engagement que nous allons continuer notre chemin vers la réussite. »

Émilie Villeneuve, Marie Claude Poirier et Stéphany Touchette

Émilie Villeneuve est spécialiste d’applications en Informatique clinique, depuis mars 2021. Nouvellement en poste, elle raconte son expérience. « Une de mes nouvelles tâches était de donner de la formation au personnel infirmier, aux commis, à la pharmacie, ainsi qu’aux médecins, pour la venue de CPOE/BMV.

Étant technicienne en pharmacie de carrière, je trouvais que j’avais un avantage pour l’enseignement au niveau de l’entrée des ordonnances dans MEDITECH, ainsi que l’information par rapport à BMV (processus des codes à barres).

Le go-live a été très mouvementé pour moi, car je faisais partie de l’orchestration du cut-over à la pharmacie. Notre but ultime était d’aider la pharmacie à retranscrire tous les médicaments prescrits dans les dossiers de patients dans CPOE, d’ici l’heure du go-live.

« C’était une course contre la montre! »

Je suis vraiment fière de l’équipe de la pharmacie – Imran Khan, Joline Brisson, Christine Landry, Emmanuel Pitre et leur équipe – pour avoir réussi la transcription dans les délais prévus.

Une fois live, mon rôle était celui de répondre aux appels au Centre de contrôle. Les deux premières semaines étaient intenses et excitantes à la fois. Je réalisais que tout ce que j’ai acquis comme connaissances était utile et pouvait aider à trouver des solutions aux utilisateurs sur les étages. Je suis extrêmement fière de mon parcours depuis ce printemps; j’ai relevé le défi d’enseigner aux médecins et aux infirmières, quelque chose qui était tout à fait nouveau pour moi. Je peux dire que j’en ai beaucoup appris sur le métier de mes collègues à l’hôpital et qu’ils font un excellent travail! »

« En tant que directeur des TI, mon rôle était surtout d’appuyer mon équipe pour le go-live, mais aussi de fournir le café et les Timbits® à l’équipe du Centre de contrôle les fins de semaine », dit Ken McVey, à la blague.

Comment avez-vous vécu les dernières semaines? « Des nuits courtes et des journées longues. »

Que retenez-vous le plus de cette expérience? « L’incroyable collaboration et l’entraide entre les équipes médicales, cliniques, informatique clinique, TI, communications, CHAMP, etc. C’est rare de voir nos équipes travailler de si près ensemble. »

De quoi êtes-vous le plus fier? « De faire savoir à tout le monde que l’hôpital est maintenant électronique quand il s’agit de notre DSE, et aussi de voir tous ces beaux chandails mauves au Centre de contrôle et sur les étages. »

Jessica Marenger et Hugo Cyr

Jessica Marenger est lead clinique pour le projet Soins branchés. Son rôle : « travailler avec les experts des spécialités pour développer les workflows, order sets, ordonnances et interventions. Un méga-remue-méninge! »

Comment avez-vous vécu les dernières semaines? « Sous l’adrénaline, c’était la course contre la montre pour tout finaliser. Le temps a passé trop vite! »

Que retenez-vous le plus de cette expérience? « Qu’en travaillant en équipe, nous sommes en mesure d’accomplir de belles choses. Aussi, l’implication de tous, peu importe le rôle, a eu un impact positif sur le projet! »

De quoi êtes-vous le plus fier? « Du travail d’équipe et de l’implication de chacun sans quoi le projet n’aurait pu se concrétiser. »

« Mon rôle dans ce go-live est celui de chargée de projet, » dit Stéphany Touchette. « J’ai donc, en collaboration avec nos nombreuses équipes, coordonné la planification du go-live dont la panne, le processus de retranscription (cut-over), le support aux unités et au Centre de contrôle. CPOE-BMV était une étape importante de notre cheminement vers des Soins branchés! »

Comment avez-vous vécu les dernières semaines? « Les dernières semaines furent très intenses. Le sentiment d’accomplissement met un baume sur le stress ressenti! C’est tout un défi que l’hôpital a surmonté, CPOE-BMV touchait plus de 1200 personnes et tout un chacun a mis du sien afin qu’on réussisse en tant qu’équipe! »

Que retenez-vous le plus de cette expérience? « Ce que je retiens, c’est l’immense capacité d’adaptation de nos équipes. Autant les utilisateurs que nos super-utilisateurs et le personnel du Centre de contrôle, tous ont su s’adapter aux nouveautés qu’a apporté le go-live. J’ai également été très impressionnée de voir l’étendue des connaissances et l’expertise de nos équipes. »

De quoi êtes-vous la plus fière? « Je suis extrêmement fière de l’entraide qui est ressortie pendant le go-live, et qui persiste de jour en jour. Plusieurs membres du personnel sont eux-mêmes devenus des super-utilisateurs au cours des derniers jours et sont d’excellentes ressources pour leurs collègues. »

« Montfort est remplie de gens extrêmement compétents et dévoués sans qui le go-live n’aurait pu être possible! »

Martin est conseiller avec l'équipe des communications à Montfort depuis 2014. Quand il n'est pas en train d'écrire pour le Journal Montfort, il est surement en train de visionner en rafale une série sur Netflix, ou d'explorer un quartier branché de la ville – ici ou ailleurs...