Vaccination : l’aventure est commencée

1021

C’était du jamais vu dans l’histoire de l’humanité : en moins d’un an, la communauté scientifique mondiale a réussi à identifier la cause d’une maladie – dans ce cas, un nouveau type de coronavirus – et à développer non pas un, mais plusieurs types de vaccins. Impressionnant ! Il faut reconnaitre que des chercheurs du monde entier ont concentré toutes leurs énergies sur un seul projet de recherche pendant des mois, ce qui explique une telle rapidité.

Maintenant, la prochaine étape de cette aventure est la vaccination de la population.

On aimerait bien pouvoir vacciner tout le monde le jour 1! Mais il faut y aller en étape, question de ressources et disponibilité de vaccin.

Pour l’instant, plus de 300 membres du personnel de Montfort ont reçu le vaccin Pfizer.

Quelle belle nouvelle pour débuter l’année 2021 avec ma première dose du vaccin COVID! Aussitôt reçu, je me sentais pratiquement comme si j’avais un super pouvoir. 

Mélissa Thériault, thérapeute respiratoire à la clinique COVID-19 Ray-Friel

Comme tout ce qui concerne la pandémie, il faut rester flexible puisque la situation évolue de jour en jour. Certains des gens de Montfort attendent encore de recevoir leur 2e dose – et pour certains, cette attente est assez frustrante – mais la première dose offre déjà un certain niveau d’immunité.

La première vague de vaccination a eu lieu au campus Civic de l’Hôpital d’Ottawa. Pour la suite, le comité sur la vaccination se prépare à la prochaine vague de vaccin contre la COVID-19, qui, nous l’espérons, se déroulera à l’Hôpital Montfort, possiblement au mois de mars.

Nous savons que bien des gens ont très hâte de recevoir leur vaccin.

Nous savons aussi que certains hésitent à se faire vacciner, pour diverses raisons. Certains ont eu des réactions allergiques à un vaccin par le passé; d’autres attendent un bébé ou prennent des produits anticoagulants. Si c’est votre cas, prenez le temps de bien vous renseigner et parlez-en avec votre fournisseur de soins de santé; vous pourriez peut-être quand même recevoir le vaccin.

D’autres ont peur des seringues. La bélonéphobie est une peur bien commune, mais c’est une peur qui peut se vaincre !

Enfin, dans d’autres cas, les gens qui ne veulent pas se faire vacciner ont peur. Peur de ce qu’ils ont lu dans les médias sociaux, ou d’une rumeur qui leur a été transmise par la belle-soeur de l’ami du collègue de leur voisin. Ils ont entendu dire que le vaccin modifie leur ADN, qu’il rend les gens infertiles, ou que des réactions sévères sont courantes après avoir reçu le vaccin.

Parlons des risques d’effets secondaires

Parmi les plus de 300 personnes de Montfort qui se sont fait vacciner, une soixantaine ont ressenti de légers effets secondaires.

 J’ai eu quelques effets secondaires mais rien de majeur.

Brigitte Vachon, infirmière auxiliaire auprès des cliniques COVID-19

Comme le mentionne Dre Chantal D’Aoust-Bernard, qui oeuvre à la clinique Heron depuis avril 2020, « J’ai vu des statistiques récentes, environ sept personnes à travers le Canada ont eu des effets secondaires majeurs, les autres ce sont des effets secondaires mineurs, comme se sentir comme si on avait une bonne grippe – un peu comme après le vaccin contre la grippe qu’on reçoit chaque année – mais rien de plus. Ça ne dure même pas 24 heures. »

Pour répondre aux autres craintes possibles en lien avec le vaccin, le mieux est de vous renseigner – à partir de sources fiables. Par exemple, les sites de Santé publique Ottawa ou Centers for Disease Control and Prevention (site américain, en anglais).

J’ai hâte de recevoir ma deuxième dose et d’être immunisée contre la COVID-19!

Christine Friedel, coordonnatrice à la clinique COVID-19 Heron

Comme le dit si bien Dre D’Aoust-Bernard, « s’il vous plait, faites-vous vacciner! On veut que ça finisse cette pandémie-là, pour qu’on puisse donner un gros câlin à nos parents parce que ça, ça me manque vraiment énormément! »

Geneviève Picard
Geneviève est directrice de l'équipe des communications à Montfort depuis 2014. Quand elle n'est pas en train d'écrire pour le Journal Montfort, elle est maniaque de lecture, adore le yoga, vient travailler en vélo mais seulement quand il fait beau, et ne fait jamais, jamais la cuisine.