Prototypes de visières : trois entités, une vision commune

495

Montfort, l’ISM et l’Université d’Ottawa se sont associés pour produire sur imprimante 3D un prototype de visière réutilisable.

En mars, professeure Hanan Anis de l’Université d’Ottawa a publié une photo sur Twitter présentant un prototype de visière imprimée sur une imprimante 3D. Le message a capté l’attention du Dr Bernard Leduc, président-directeur général de l’Hôpital Montfort. Un appel téléphonique a permis une première rencontre entre l’équipe de professeure Anis et Dr Leduc, afin d’explorer la possibilité d’une collaboration.

Suzanne Robichaud, vice-présidente, essaie un prototype de visière.

À la conclusion de cette rencontre, il a été convenu que l’équipe de la Faculté de génie de l’Université d’Ottawa développerait des prototypes de visières et que Montfort les évaluerait. Avec son statut d’hôpital universitaire, Montfort a tout de suite vu les opportunités offertes par ce projet et sollicité la collaboration de l’Institut de Savoir Montfort (ISM).

Toutes les parties travaillent fort pour aider à développer le prototype de visière réutilisable qui pourrait contribuer à résoudre la pénurie d’approvisionnement pour ce type d’équipement.

À l’heure actuelle, toutes les précautions d’usage sont prises et des vérifications sont effectuées auprès des autorités afin d’assurer la sécurité complète des ressources de l’hôpital. La certification adéquate a été obtenue par l’équipe de la Faculté de génie de l’Université d’Ottawa.

Essais d’autres prototypes de masques produits à Montfort.

Les prototypes ont été testés dans le laboratoire de simulation et par des professionnels sur le plancher. Suite à plusieurs cycles de rétroaction et d’amélioration du prototype, les visières sont maintenant utilisées par les membres du personnel.

Grâce à la contribution des techniciens en simulation de l’Institut du Savoir Montfort, Éric Tassé et Gonzalo Blanco, et de la participation du personnel clinique, Montfort compte désormais plus de 500 visières en circulation.

Marie-Andrée Imbeault, gestionnaire de la facilitation de la recherche à l’Institut du Savoir Montfort, se dit très fière du résultat de cette collaboration.

Toutes les parties prenantes ont su mettre leurs expertises en synergie pour arriver à un but commun !

Marie-Andrée Imbeault

Le projet a également reçu un soutien incroyable de la communauté. À la suite d’un appel lancé à la communauté par Dr Leduc afin de trouver des partenaires, plusieurs personnes et entreprises de la région se sont manifestées.

Les objectifs du projet sont d’assurer la protection du personnel clinique, de diminuer notre dépendance en approvisionnement en ayant suffisamment de visières pour équiper tout le personnel hospitalier, et que la majorité des visières puissent être réutilisées après une désinfection adéquate, ce qui contribuera également d’un point de vue écologique.

Les équipes de Montfort, de l’Institut du Savoir Montfort et de la Faculté de génie de l’Université d’Ottawa sont très fières de cette collaboration. Merci à tous les membres des équipes, au personnel clinique et aux membres de notre communauté qui ont participé à la réalisation de ce projet!


Ce sujet vous intéresse? Vous pouvez également lire l’article Des ingénieurs de l’atelier Makerspace fabriquent de l’équipement de protection pour les travailleurs de première ligne en santé, paru dans La Gazette de l’Université d’Ottawa.

Nadia Côté
Nadia effectue un mandat de coordonnatrice d’événements et de projets spéciaux pour la Direction des services cliniques et l’Institut du Savoir Montfort en ce moment. Nadia adore voyager, rigoler, la musique heavy metal et surtout… changer de coiffure!