Des vêtements pour nos patients

67

On sait fort bien que l’habit ne fait pas le moine, mais se vêtir est peut-être l’une de nos premières préoccupations lorsqu’on se lève le matin.

La bénévole Anne Nolet

On connaît bien la réputation de Montfort dans la communauté pour la qualité de ses soins de santé. Ce qui est moins bien connu, c’est comment Montfort a mis en place une approche centrée sur les besoins de la personne qui se présente à l’urgence ou aux soins intensifs, par exemple.

Bien souvent, des personnes qui se présentent avec un problème médical affichent également des besoins sociaux criants.

En effet, vous n’avez qu’à demander à Isabelle Diotte, une travailleuse sociale qui travaille à l’urgence et aux soins intensifs. Tous les jours, elle voit des gens arriver à l’urgence pauvrement vêtus. Bien entendu, avant de les renvoyer à la maison, il est impératif de se pencher sur leurs besoins. Elle a donc décidé de solliciter ses collègues et ses amis afin de recueillir, dans son bureau, des vêtements de toutes sortes. Vous avez certainement déjà vu les sacs verts dans son bureau.

Par le passé, les différents départements de l’hôpital ont également fait appel à l’Association des bénévoles pour obtenir une aide financière pour l’achat de vêtements dont des chaussettes, des souliers et des pantalons qui pourront être remis lors de situations pressantes. On s’efforce ainsi de redonner une certaine dignité à la personne qui quitte l’hôpital, parfois seule et sans famille. C’est une approche qui est fort louable, mais qui est exigeante, tant au niveau financier qu’auprès des demandes en ressources professionnelles du service.

Depuis près d’un an, le Service des bénévoles possède un local entièrement dédié à ce besoin : La Friperie Montfort.

Par le passé, le travail se limitait bien souvent à la cueillette, sans porter trop d’attention à l’organisation du service.

On s’est vite aperçu qu’on avait non seulement besoin d’en faciliter l’accès, mais surtout d’évaluer les besoins les plus criants.

Grâce au sens de l’organisation hors pair et à l’engagement de la bénévole Anne Nolet, les effets personnels sont maintenant répertoriés par grandeur, par taille et selon le genre. On essaie de maintenir le tout selon les principes mêmes d’une bonne gestion de mise en marché.

Mme Nolet, infirmière de formation, reconnaît l’importance de ce service auprès de notre clientèle dans le besoin.

Elle mentionne d’ailleurs qu’il faut parfois se mettre dans les souliers de la personne.

Son défi consiste maintenant recueillir des vêtements usagés mais en bon état et propres, qui sauront répondre aux besoins de la saison froide (bottes d’hiver et vêtements chauds).

Pourquoi ne pas donner une deuxième vie à ce vêtement qui languit au fond de votre garde-robe?

Bravo à ceux qui ont répondu par le passé et merci à ceux qui vont se rendre très bientôt à La Friperie Montfort. On peut se féliciter que Montfort soit plus qu’un hôpital, mais bien un endroit où la personne est considérée dans son entièreté.

Rémi Dumais
Rémi est gestionnaire du Service des bénévoles et des Soins spirituels à Montfort depuis 2017. Vous pouvez retrouver Rémi au camping toutes les fins de semaine de mai à octobre. Il se prélasse sur la plage, discute avec des amis, joue au volley-ball ou à des jeux de société avec sa famille.