Prendre rendez-vous… sur son divan

1696
Dr Prud'homme Foster et Judith Boileau en consultation télémédecine

Personne n’aime se rendre à l’hôpital en tant que patient. C’est un environnement stressant pour plusieurs, rempli de gens malades, pour lequel on doit s’absenter du travail ou de nos activités quotidiennes, parfois même voyager de longues distances, payer du stationnement, tenter de trouver son chemin dans de nombreux corridors, et attendre dans une salle d’attente.

C’est pourquoi le futur appartient à la télémédecine, et particulièrement aux e-visites.

Les e-visites sont lorsque le patient peut recevoir une évaluation, une consultation ou de l’éducation de son médecin ou des professionnels de la santé dans le confort de sa maison à l’aide de la technologie.

À Montfort, le processus est déjà entamé pour offrir cette option centrée sur la personne.

Tout ce dont le patient a besoin pour recevoir ce service à la maison est de l’internet haute vitesse et un appareil équipé d’une caméra et un micro : ordinateur, portable, téléphone ou tablette.

« C’est très simple comme processus », dit Judith Boileau, conseillère en télémédecine. » On ajoute le patient dans le système OTN, on lui donne un rendez-vous virtuel et le système génère automatiquement un courriel qui lui explique comment vérifier que son ordinateur fonctionne avec le système. Dans ce même courriel, se trouve un bouton sur lequel le patient clique, au moment de sa consultation et il est connecté en quelques secondes! »

Le système OTN et la création de courriel automatique est maintenant disponible en français, spécifiquement à la demande de Montfort. Ceci permet d’offrir des soins et services aux francophones à travers la province.

Évidemment, tous les services ne peuvent pas être offerts par e-visites. On ne peut pas faire une chirurgie via un ordinateur, mais les services de consultation préopératoire, le suivi post-opératoire ou l’éducation au patient, par exemple, sont toutes des visites à l’hôpital qui peuvent être remplacées par les e-visites.

« Le but est d’évaluer la possibilité de tous les services de Montfort à être offerts par e-visite, » ajoute Judith. « On évalue selon les types d’interventions si c’est approprié de recevoir un service à la maison au lieu de se déplacer. Au courant des prochains mois, vous allez voir que plusieurs nouveaux services seront offerts par e-visites. »

Les e-visites sont un choix. Lorsque tout intervenant communique avec le patient, cette option lui est offerte en autant qu’il ait la technologie nécessaire.

Grâce à des gens comme le personnel de la clinique de préadaptation (prehab), qui ont à cœur d’offrir des options centrées sur la personne, le futur en soins exemplaires en télémédecine peut avancer comme prévu.

Deux hommes en conversation virtuelle sur un ordinateur
Dr Prud’homme-Foster en consultation avec son patient, M. Martel.

Cet été, des tests ont été effectués avec un patient de l’orthopédiste Dr Marc Prud’homme Foster.

M. Martel vit à Griffith en Ontario (2 heures de route), et c’est une des raisons pour laquelle on lui a offert des e-visites avant sa chirurgie, soit l’enseignement par les physiothérapeutes à la maison ainsi que des visites virtuelles avec l’assistante en pharmacie, les infirmières et l’anesthésistes dans un centre de santé près de chez lui, où un stéthoscope était disponible.

L’expérience a été un succès! Voici son témoignage envoyé (en anglais) à Sylvie Poloni, consultante en télémédecine.

« Je tiens à vous remercier, vous et vos merveilleux associés, qui avez trouvé une nouvelle façon de nous entretenir avec notre chirurgien sans jamais quitter le confort de notre foyer.

C’ÉTAIT EXCITANT ET UN HONNEUR, SURTOUT D’ÊTRE LE PREMIER PATIENT À VIVRE UN RENDEZ-VOUS VIDÉO VIRTUEL PAR LE BIAIS DE OTN.

C’était certainement un privilège de participer à ce programme innovateur de communications médicales, car il continuera d’aider les personnes incapables de conduire à cause d’un handicap physique, les personnes âgées ou les personnes handicapées d’une manière ou d’une autre.

Trois personnes en conversation virtuelle sur un ordinateur portable
M. Martel en e-visite avec Judith Boileau et Sylvie Poloni

L’avènement de la technologie a eu un impact positif sur la façon dont les médecins et les patients communiquent et se préparent à leur prochaine chirurgie. Lors de ma vidéoconférence avec le Dr Prud’homme Foster, j’ai pu faire part de mes besoins à mon chirurgien et j’ai été très satisfait du résultat puisque toutes mes questions concernant ma chirurgie à venir ont été répondues.

Ceci révolutionnera positivement les rendez-vous du patient chez le médecin, car j’aurais eu à conduire près de trois heures pour me rendre à mon rendez-vous et trois autres heures pour rentrer chez moi.

Mes limitations physiques rendent cela presque impossible et je suis très reconnaissant à Montfort d’avoir introduit l’e-visite OTN pour permettre à la vie de ralentir et donner plus de temps au patient et au médecin/chirurgien impliqué. Cela permettra au médecin de mieux accommoder tout le monde d’une manière plus rapide et beaucoup plus confortable. Avec ma plus sincère gratitude…… Merci beaucoup à vous tous! »

Après sa chirurgie, M. Martel va également effectuer son suivi post-opératoire en e-visite avec Dr Prud’homme Foster.

N’oubliez pas de garder un esprit ouvert face à cette nouvelle technologie… qui pourrait venir dans votre secteur prochainement!

Si vous pensez que votre secteur peut bénéficier de la télémédecine, contactez Judith Boileau.

Gabrièle Caza-Levert
Gabrièle est conseillère avec l'équipe des communications à Montfort depuis 2013. Quand elle n'est pas en train d'écrire pour le Journal Montfort, vous pourrez surement la retrouver sur un terrain de volleyball ou de frisbee, dans la cuisine, à une réunion de famille/d'amis ou en chemin vers sa prochaine escapade.