De nouvelles équipes se joignent aux cercles de qualité

1270
De nouvelles équipes se joignent aux cercles de qualité-archives

L’implantation des cercles de qualité se poursuit dans les Services d’appui aux patients. C’est maintenant au tour des équipes des Archives et protection de la vie privée et des Services cardiorespiratoires de passer à l’action. La présence de cercles de qualité – qui permettent d’apporter des opportunités d’amélioration – à travers l’hôpital permet de standardiser nos outils LEAN, de contribuer à l’amélioration de nos processus et de faciliter la collaboration entre les secteurs.

Ayant tout juste complété le niveau Yellow Belt de formation LEAN, Sophie Vallée, gestionnaire aux Archives et protection de la vie privée, a su appliquer ses nouvelles connaissances avec son équipe : « C’est un bon moyen de communication entre les quarts de travail. Par exemple, au cercle de 7 h 15, nous avons des employés de nuit et de jour. De plus, ceci sert de moyen de communication entre les deux services qui travaillent étroitement ensemble. » L’implantation dans ce secteur a eu lieu en mai et il y a déjà une bonne réponse de la part du personnel face à cette initiative. « On aime ça! On avance! » s’exclame-t-elle.

Hélène Brunette, gestionnaire des Services cardiorespiratoires, est détentrice du niveau Green Belt de formation LEAN. Le concept des cercles de qualité n’était pas nouveau pour elle et les membres de son équipe, qui ont eu la chance de participer à des cercles de qualité dans les unités, comme au Bloc opératoire et aux Soins intensifs. Avoir leur propre tableau pour animer leur propre cercle de qualité a eu un effet rassembleur et permet une meilleure communication des initiatives en place. « Les premiers cercles de qualité ont été bien animés par l’équipe, qui a vite identifié des opportunités d’amélioration, » explique Hélène. « Déjà, des employés se sont engagés à faire avancer des projets et on voit déjà des améliorations! »

Une formule un peu différente est adoptée pour les Services d’appui aux patients, où les cercles de qualité n’ont pas nécessairement lieu de façon quotidienne. En effet, Sophie fait trois cercles de qualité dans une même journée, une fois aux deux semaines, pour permettre aux trois quarts de travail de participer. De son côté, Hélène anime deux séances par jour, une fois par semaine, avec deux tableaux à des emplacements stratégiques, ce qui permet à deux de ses trois équipes de contribuer. Cette approche permet d’être sensible aux besoins du plus grand nombre de gens possible, et de recueillir un maximum d’opportunités d’améliorations.