Équipe santé Ontario : Montfort, un modèle en devenir

197
Lise Vaillancourt, directrice à Montfort
Lise Vaillancourt, directrice à Montfort, est impliquée dans le projet de l'Équipe santé Ontario - Ottawa Est

En mai, Montfort et une trentaine de partenaires ont déposé une proposition auprès du ministère de la Santé, afin de démontrer comment nous pourrions travailler tous ensemble dans le cadre d’une équipe Santé Ontario. À l’échelle de la province, le ministère a reçu 157 propositions pour des équipes Santé Ontario.

En juillet, le ministère a annoncé à Montfort que la proposition d’équipe Santé Ontario Ottawa-Est est l’une des 31 qui sont retenues.

Nous préparons maintenant la prochaine phase, c’est-à-dire une soumission plus détaillée qui sera déposée au mois d’octobre.

L’entrevue suivante, réalisé par le journaliste Rudy Chabannes sur notre projet d’Équipe santé Ontario, est tirée d’un article publié sur le site #onFR.

L’Hôpital Montfort a mis des ressources pour coordonner une soumission qui regroupe une trentaine de partenaires, dont la grande majorité offre des services dans les deux langues.

Dans une région peuplée à 30 % de francophones, « mettre les soins de santé en français au cœur du projet était non-négociable », selon Lise Vaillancourt.

Directrice à Montfort, elle explique que si la candidature défendue par l’hôpital est retenue cet automne, l’équipe Santé Ontario d’Ottawa Est pourrait être créée d’ici la fin de l’année et opérationnelle un an plus tard, selon les plans du ministère, soit en 2021.

« Au lieu de faire affaire avec 30 organismes, le patient contactera l’équipe et ce sera elle qui lui indiquera une ressource près de chez elle », anticipe-t-elle. « Grâce à ce point de service unique, on va aider quelque 220 000 patients à naviguer dans un système intégré incluant l’hôpital, les soins primaires, de longue durée, à domicile, la santé mentale… »

Le projet regroupe l’ensemble des 12 sous-services définis par le ministère. « On s’assurera qu’il y ait une volonté de desservir en français dans chacun de ces secteurs quand il y aura un besoin », ajoute la dirigeante.

« On était déjà dans une approche holistique », signifie-t-elle, « car on travaille depuis un moment sur le projet de Carrefour Santé d’Orléans qui regroupera à terme l’hôpital et six organismes de santé. »

À maturité, l’équipe Santé Ontario aura un système informatique permettant aux différents partenaires d’avoir accès aux données du patient, dans le respect de la confidentialité. Le patient aura accès à son dossier et pourra prendre des rendez-vous en ligne ou consulter des résultats d’analyse.

« On est fiers d’être pionniers », se réjouit Mme Vaillancourt. « On est conscients qu’on est en train de transformer le système de santé en Ontario. Il y a beaucoup d’inconnu. Ça ne se fera pas du jour au lendemain. C’est un beau canal pour influencer l’avenir des services de santé. »

Cette influence pourrait s’étendre au reste de l’Ontario puisque, dans sa candidature, l’Hôpital Montfort s’engage à appuyer d’autres équipes dans leur volet francophone.