Lire en famille : l’histoire de Jeanne-D’Arc et de Céline

635
Jeanne D'Arc et Céline à la vente de livres
Jeanne D'Arc et Céline à la vente de livres

Duo mère-fille, Jeanne-D’Arc Legault (mère) et Céline Legault (fille), toutes deux bénévoles à Montfort, s’occupent d’organiser la vente annuelle de livres qui fait le bonheur de plusieurs membres du personnel et du public chaque année.

Apprenez-en davantage sur ces deux dames et leur activité.

Depuis quand faites-vous du bénévolat à Montfort?
Jeanne D’Arc : Je fais du bénévolat depuis 35 ans à l’Hôpital Montfort. J’ai débuté au Centre de soins de longue durée Montfort, puis j’ai fait de l’artisanat avant d’être responsable de cuisiner et vendre des tourtières pendant 26 années.
Céline : Depuis 2013. En fait, je m’occupe seulement de la vente de livre. Je suis encore sur le marché du travail. Je prends ma retraite à la fin de cette année après 30 ans au gouvernement fédéral. Je travaille dans une bibliothèque, donc les livres c’est mon domaine.

Pourquoi choisir Montfort pour faire du bénévolat?
Jeanne D’Arc : Montfort a toujours été bien important pour nous, surtout parce que c’est une institution francophone.

Quelle a été votre tâche préférée depuis que vous faites du bénévolat à Montfort? Et quelles sont vos tâches principales maintenant?
Jeanne D’Arc : Je crois que c’est de m’être occupé de la vente de tourtières et pâtisseries pendant toutes ces années. J’aime bien cuisiner donc ça m’a apporté beaucoup de plaisir à faire cette activité. Maintenant, je m’occupe de l’activité de St-Valentin. De temps en temps, je viens donner un coup de main à Nicole, la coordonnatrice des bénévoles. Aussi, je m’occupe de la vente de livre avec ma fille.

Depuis quand organisez-vous la vente de livres et qu’est-ce que ça implique?
Jeanne D’Arc : C’est la cinquième fois que nous faisons la vente.
Céline : On s’occupe toutes les deux de l’organisation et de la vente. Ça implique surtout de faire la promotion de l’événement. On ramasse les livres tout au long de l’année. D’ailleurs, si vous avez des livres ou des jeux à donner après votre ménage du printemps, vous pouvez les déposer au Service des bénévoles (2C212).

Qu’est-ce qui vous a poussé à commencer cet événement? Qu’aimez-vous d’organiser ceci?
Jeanne D’Arc : Quand l’hôpital a décidé de ne plus faire la vente de tourtières, ma fille m’a suggéré de faire une vente de livres.
Céline : Les deux nous aimons organiser des activités, des fêtes, etc. On le fait pour le plaisir et aussi pour faire plaisir aux gens. Si je n’avais pas de plaisir à faire une activité ou un travail, je ne le ferais pas.
Vous savez, si tu aimes ton travail, les gens avec qui tu travailles, le temps va passer vite.

Et vous, quels types de livres aimez-vous lire?
Jeanne D’Arc : Je lis beaucoup de romans, surtout des romans québécois historiques d’auteurs comme Michel David ou Denis Monette, par exemple.
Céline : J’aime beaucoup les livres. J’en ai plus de 1000. J’aime la fiction, les biographies, les livres de photographie ou sur le cinéma. J’ai aussi plusieurs livres sur l’histoire du Canada. Je fais de la généalogie, donc j’ai collectionné beaucoup de livres au cours des années.

Un grand merci à Jeanne D’Arc et Céline pour leur implication dans l’organisation de cet événement et leur engagement envers Montfort!

La vente de livres a eu lieu à la fin janvier, mais c’est une activité annuelle de financement organisée par l’Association des bénévoles qui amasse environ 1 500 $ par année. Des milliers de livres y sont en vente à très bas prix dont beaucoup de livres de fiction, des biographies, des livres de recettes, de voyage et sur plusieurs autres sujets. Des livres d’enfants, des casse-têtes et des jeux de société y sont également disponibles. Déposez vos livres usagés au bureau du Service des bénévoles et n’oubliez pas de visiter la vente de livres l’an prochain!

Suzanne Robichaud choisit des livres
Suzanne Robichaud choisit des livres
Gabrièle Caza-Levert
Gabrièle est conseillère avec l'équipe des communications à Montfort depuis 2013. Quand elle n'est pas en train d'écrire pour le Journal Montfort, vous pourrez surement la retrouver sur un terrain de volleyball ou de frisbee, dans la cuisine, à une réunion de famille/d'amis ou en chemin vers sa prochaine escapade.