Originaire de Témiscaming, au Québec, Chantale Gaudet est agente en rémunération et relation de travail à Montfort depuis octobre 2018. À l’hôpital, elle est la personne-ressource pour tout ce qui concerne les congés de maternité ou parentaux, les congés des normes ainsi que les retraites. 

Ayant commencé sa carrière et passé 12 ans dans le département des comptes payables d’une usine de pâtes et papiers, la compagnie lui a éventuellement offert un poste d’agente à la paie.

C’était le coup de cœur immédiat et son début dans le monde des ressources humaines.

« En tant que mamie de deux (bientôt trois) petits-enfants qui la comblent énormément, et quatre grands enfants, j’aime plus que tout recevoir ma famille à la maison et cuisiner pour eux. J’aime répondre à leurs besoins et c’est ce que m’offre également mon rôle en ressources humaines : le contact humain et la possibilité d’aider et de faire une différence dans la vie des autres. »

Pouvoir aider, conseiller, guider les employés est vite devenu le but ultime de Chantale et c’est pourquoi elle a décidé d’organiser des séances téléphoniques individuelles pour aider les employés de Montfort à planifier leur retraite.

« Il est important pour les employés de se garder informer pour tout ce qui touche la retraite, » ajoute Chantale. « Surtout lors de leurs dernières années de travail. Les rencontres « 1 à 1 » permettent à ces employés d’aller chercher de l’information ciblée sur leurs propres dossiers et ainsi obtenir les conseils des agents de HOOPP, qui sont les meilleurs placés pour répondre à leurs questions. Cette simple conversation téléphonique peut aider grandement à réduire l’anxiété devant cette étape importante de la vie. »

Les rencontres individuelles durent normalement de 15-20 minutes. Pour qu’elles soient plus efficaces pour tous, il est recommandé que les participants prévoient les questions auxquelles ils désirent obtenir réponse et créent préalablement un compte HOOPP en ligne afin d’avoir accès à leurs dossiers. Chantale suggère aussi d’avoir papier et crayon en main afin de prendre des notes lors de la rencontre téléphonique pour ne rien oublier!

Mais, quand devrions-nous commencer à nous préoccuper de notre retraite?

« HOOPP demande un avis minimum de 90 jours d’avis, » explique Chantale. « Mais moi, je suggère toujours de débuter le processus environ 120 jours avant la date de retraite prévue pour s’assurer que tout soit en place et prêt pour le grand jour. »

Toutefois, selon Chantale, il n’est jamais trop tôt pour débuter la planification à la retraite. Plus on commence jeune, plus on fait fructifier nos avoirs. Alors, commencer plus vite que plus tard, c’est payant.

Vous approchez de la retraite et avez des questions sur la prochaine étape?

« Les rencontres téléphoniques avec HOOPP sont, selon moi, la première étape nécessaire afin de bien planifier la retraite. Profitez de cette occasion de parler aux professionnels du régime de retraite HOOPP, que vous soyez à un ou à 24 mois de la retraite. Je vous conseille fortement de saisir l’opportunité. »

Quand sont organisées les prochaines séances d’information sur la retraite?

Le 13 octobre prochain de 9 h à 16 h, réservez une séance téléphonique individuelle pour discuter de votre situation de pension personnelle avec un représentant du régime HOOPP lors d’une séance individuelle. Comme la disponibilité des sessions est limitée, nous vous encourageons à réserver votre séance individuelle à l’avance.

S’il est trop tôt pour une session 1 à 1, mais vous voulez quand même en apprendre davantage sur les nombreuses caractéristiques du votre pension HOOPP? Inscrivez-vous pour assister à une webémission de 12 h à 13 h le 13 octobre. L’inscription est obligatoire.

Gabrièle Caza-Levert
Gabrièle est conseillère avec l'équipe des communications à Montfort depuis 2013. Quand elle n'est pas en train d'écrire pour le Journal Montfort, vous pourrez surement la retrouver sur un terrain de volleyball ou de frisbee, dans la cuisine, à une réunion de famille/d'amis ou en chemin vers sa prochaine escapade.