Recherché : vos souvenirs de la base militaire de Rockcliffe

584

Entre l’Hôpital Montfort et le musée de l’Aviation, un nouveau quartier est en train de prendre forme: le Village des Riverains. C’est au moins une quatrième vie pour ce secteur, après avoir été un territoire algonquin, la base militaire de Rockcliffe, et un terrain abandonné.

Photo aérienne
Vue aérienne de l’hôpital, le quartier Fairhaven et la base militaire de Rockcliffe en 1976.

Avez-vous des souvenirs qui se seraient passés dans ce quartier voisin de Montfort au fil des années? La Société immobilière du Canada (SIC), qui supervise le développement de ce projet, est en train d’en compiler la « petite histoire ».

Comme l’explique la SIC sur son site web,

« Un grand nombre de personnes ont exploré ce site, y ont habité, travaillé, récolté et joué. Nous recueillons toutes les histoires, les réflexions et les images associées à des expériences et des connaissances personnelles et ancestrales du site et de ses alentours.

Il peut s’agir d’histoires traitant du paysage, de la collectivité, des combats, du service, du plaisir, de la famille et des nouveaux arrivants, entre autres. »

Les gens de Montfort se souviennent…

  • Diane Poirier se rappelle que des partys de Noël des membres du personnel de Montfort avaient parfois lieu dans le mess des officiers sur la base militaire.
  • Pour sa part, Ron Drummond a vécu sur la base militaire jusqu’à l’âge de six ans, puisque son père était dans l’armée. L’hiver, Ron descendait une « grosse colline » sur sa luge. Devenu adulte, lorsqu’il est venu travailler à Montfort, il a été surpris de constater que la colline avait beaucoup rapetissé!
  • Benoît Duval, qui a travaillé à Montfort pendant 37 ans et qui possède un avion léger basé à l’aéroport de Rockcliffe, a très souvent volé au-dessus du quartier. Depuis 2016, le fils de Benoit, qui l’accompagne souvent dans le cockpit, a pris de nombreuses photos du secteur, montrant comment le quartier a évolué de base militaire désaffectée, avec des rues vides et des fondations de maisons démolies, à chantier de construction, à quartier résidentiel qui commence à accueillir des familles.

Pourquoi il est important de participer à ce projet?

« Le programme de commémoration orientera la façon dont les histoires touchant les Algonquins, les militaires, la francophonie et d’autres histoires seront mises en valeur dans le cadre du nouveau projet d’aménagement du Village des Riverains/Wateridge Village. »

Qui sait, vos anecdotes pourraient donner un nom à une rue, influencer un concept de parc, inspirer une œuvre d’art dans le quartier…

Cette initiative est un partenariat avec les Algonquins de l’Ontario, avec le soutien du Musée de l’aviation.

Pour raconter votre histoire, visitez https://www.clcsic.ca/commemoration-wateridge-riverains-fr/ideas#/

La collecte d’histoires se poursuit jusqu’au mois d’avril. Les commentaires peuvent demeurer anonymes, si désiré.

L’Hôpital Montfort, le quartier Fairhaven et la base militaire vus des airs, peu de temps après la construction de Montfort (1954)
Geneviève Picard
Geneviève est directrice de l'équipe des communications à Montfort depuis 2014. Quand elle n'est pas en train d'écrire pour le Journal Montfort, elle est maniaque de lecture, adore le yoga, vient travailler en vélo mais seulement quand il fait beau, et ne fait jamais, jamais la cuisine.