Notre équipe d’entretien ménager participe à un projet de recherche sur la COVID

445
Dre Marie-Hélène Chomienne et Paul Shean, préposé à l’entretien ménager à Montfort

Dans un hôpital, l’équipe d’entretien ménager fait bien plus que d’assurer des espaces propres et sécuritaires. Ses membres sont impliqués dans la prévention des infections, ils contribuent à la sécurité de tous, ils interagissent avec nos patients… et ils participent même à de la recherche. En effet, à la fin du mois de novembre, l’équipe d’entretien ménager de Montfort participera à une recherche pilote, qui mènera ensuite à un projet de recherche à travers les hôpitaux du Canada.

Comme l’explique le Dr Jean Grenier, « le personnel de l’entretien ménager est au cœur de la lutte contre la pandémie actuelle ». Cette vision, selon laquelle les membres de l’équipe d’entretien ménager sont sur la ligne de front au même titre que les professionnels de la santé, est partagée par bien des gens à Montfort, incluant un groupe de chercheurs de l’hôpital et de l’ISM.

« Parmi les travailleurs de santé de l’Hôpital Montfort, le personnel de l’entretien ménager a été le premier à contracter la COVID-19. » Cette constatation a amené Dre Marie-Hélène Chomienne et plusieurs collaborateurs à mettre sur pied un projet pilote à l’Hôpital Montfort qui va se pencher sur comment les travailleurs de l’entretien ménager font face à la pandémie de COVID-19 et la vivent au quotidien.

Le personnel de l’entretien ménager…on les côtoie au quotidien, ils sont partout dans l’hôpital, s’ils étaient absents pour une journée on s’en rendrait vite compte, à nous maintenant de les supporter!

Suzanne Heebner,
membre de l’équipe de recherche

Pour ce faire, l’équipe conduira un sondage auprès des membres de l’équipe d’entretien ménager, et des groupes de discussion auront lieu de la mi-novembre à mi-décembre. 

Quelles sont les répercussions sur leur santé psychologique? Quels sont les facteurs qui peuvent les protéger contre le stress, la dépression, les troubles de sommeil et les troubles liés au trauma? Voici les questions sur lesquelles l’équipe va se pencher.

Selon le Dr Jean Grenier, « en participant à cette étude, notre personnel de l’entretien contribuera aux connaissances et aux recommandations qui en découleront, visant à mieux comprendre et supporter ce groupe d’employés qui est sans équivoque un maillon essentiel dans la chaîne de gens qui luttent en première ligne contre la pandémie. »

Comme l’explique Lise Ouellet, gestionnaire de l’entretien ménager, « le projet est important pour moi, car il souligne l’importance de la contribution de l’entretien ménager à l’équipe de soins.  La confiance mutuelle entre les membres de cette équipe contribue positivement à l’expérience patient. »

Un participant surpris – et content

Paul Shean est membre de l’équipe d’entretien ménager. Il se souvient de sa réaction quand il a appris qu’il participerait à un projet de recherche.

« Ça a été une grande surprise et une grand joie. J’ai 51 ans, et depuis que je fais de l’entretien ménager, c’est la première fois que je sens qu’on est vus et reconnus… Des fois, on se demande si on n’est pas oublié; alors, de participer à un projet de recherche, ça a fait chaud au cœur, surtout durant une pandémie!

Je me souviens de quand je suis entré dans la chambre de mon premier cas de patient COVID positif… J’ai fait des crises d’angoisse, il a fallu que je me raisonne… Mais je dois dire que l’équipe des soins intensifs m’a aidé, j’ai posé des questions, ils m’ont répondu… j’ai eu peur mais ils m’ont calmé, ils m’ont aidé à passer à travers. Maintenant je n’ai pas peur d’une 2e 3e, 4e vague.

Avec la recherche, ils vont ‘prendre notre pouls’, entendre nos joies et nos souffrances. Je suis bien content et bien surpris. Ça fait du bien! »

Un projet pilote qui va inspirer une recherche nationale

Nos héros du quotidien … ce ne sont pas des professionnels réglementés de la santé mais ces travailleurs dans l’ombre font toute la différence auprès de nos patients hospitalisés.

Linda Lessard, directrice

L’équipe de recherche comprend Dre Marie-Hélène Chomienne, médecin de famille; Dr Jean Grenier et Dr Kathleen Lalande, du service de psychologie de la santé, et Martin Lauzier, qui détient une chaire de recherche en psychologie du travail à l’Institut du Savoir Montfort.

De plus, le projet implique la direction du développement organisationnel avec Linda Lessard et Suzanne Heebner, ainsi que la prévention des infections avec Philippe Fournier. L’équipe est aidée par Julia Rodrigues, étudiante en 3e année de médecine. Même si Mme Heebner et M. Fournier ont quitté l’Hôpital Montfort, ils continuent à collaborer avec l’équipe.

Cette recherche est financée par l’Association médicale universitaire de l’Hôpital Montfort, section département de médecine familiale.

Nous sommes tous très fiers de pouvoir travailler avec le personnel de l’entretien ménager dans ce projet.

Quand vous croiserez vos collègues de l’entretien ménager, dites-leur merci pour tout ce qu’ils font pour nous!