Les coups de coeur de Geneviève

147

Après une carrière de près de 25 ans en communications, Geneviève Picard est devenue directrice des communications à Montfort, en 2014. En mai dernier, Geneviève a reçu le prix Naos, lors du Gala du mérite Montfort. Ce prix est remis à une personne qui a fait preuve de leadership remarquable au sein de Montfort. Cette personne mobilise ses pairs et est un vecteur de changement.

J’ai le privilège de travailler dans un domaine que j’aime – les communications – depuis près de 30 ans. Après avoir travaillé pour le gouvernement provincial et fédéral, les médias, une université et dans le secteur privé, j’ai touché pour la première fois au secteur de la santé en arrivant à Montfort en 2014. Pour moi, ce fut un coup de foudre.

À l’Hôpital Montfort, j’ai découvert des gens passionnés, préoccupés par le bien-être et la sécurité de leurs patients et leurs collègues.

En plus de me permettre de faire un travail stimulant aux côtés de personnes extraordinaires, Montfort me donne aussi accès à des petits plaisirs qui comptent pour beaucoup dans ma satisfaction professionnelle!

Ça commence avant même d’arriver

Google Maps me dit que le plus court chemin entre ma résidence et Montfort, c’est de prendre la promenade Vanier et le chemin Montréal. Peut-être…

… mais je ne peux pas me priver du plaisir, matin et soir, de traverser les trois petits ponts blancs sur la rivière Rideau; passer devant les ambassades de la France et de l’Afrique du Sud; longer la résidence du premier ministre et celle du gouverneur général; embarquer sur la promenade Sir George-Étienne Cartier; savourer la vue du soleil qui brille sur la Rivière des Outaouais; entendre un petit avion qui décolle au-dessus de ma tête à l’aéroport de Rockcliffe; puis, en montant la côte de la promenade de l’Aviation, de sentir la présence de Montfort derrière les grands arbres.

Ça rallonge mes déplacements de quelques minutes, mais c’est tellement beau! Beau temps mauvais temps; en voiture ou en bicyclette; j’adore ce trajet. Le matin, approcher tranquillement de l’hôpital me prépare pour ma journée, et en repartant à la fin de la journée, la beauté du paysage me permet de faire un peu de ménage dans ma tête avant d’arriver à la maison.

Sans oublier le plaisir de croiser une faune humaine et animale colorée : des coyotes, des renards, des dindons sauvages, des chevreuils, les chevaux noirs de la GRC, le mystérieux Forrest Gump (où est-il passé?) et la dame qui prend des photos de fleurs tous les matins durant la belle saison.

Des midis animés

Comment dire merci pour le programme Santé Mieux-être?

L’an dernier, je me suis jointe à l’Ensemble vocal Montfort. J’ai toujours aimé chanté « juste comme ça », mais par paresse ou par manque de confiance, je n’ai jamais rien fait avec ma voix. Quand on m’a annoncé qu’une chorale se formait à Montfort, je n’ai pas pu résister!

L'Ensemble vocal Montfort

Nous nous rencontrons les mardi midi, en plus de pratiquer un peu à la maison. Dans le groupe, plusieurs ont un talent extraordinaire – mais peu importe notre niveau de connaissance, notre maître de chant, M. Denis Boudreault, nous encadre et nous guide. Surtout, nous partageons le plaisir de chanter ensemble, de sortir de notre zone de confort, et d’apprendre des airs nouveaux pour chaque saison.

Que dire du moment magique quand les sopranos, les altos, les ténors et les basses unissent leurs voix pour la première fois après s’être pratiqués chacun de leur côté? Ça me donne la chair de poule à chaque fois… Et sans parler de l’énergie que l’on ressent après avoir chanté devant collègues, patients et amis!

Mais ce n’est pas tout. Je peux maintenant faire du yoga pendant ma pause du midi, sous la direction de Myriam Couture. Nous sommes une dizaines de participantes régulières ; Myriam ajuste ses cours – et la musique – en fonction de l’énergie du groupe.

Parfois, je dois manquer une classe à cause d’une réunion importante – et ces jours-là, le yoga me manque tellement! Comme le cours a lieu le mercredi midi, ça coupe exactement la semaine en deux. Après 45 minutes d’exercices, d’étirements et de relaxation, mes muscles et mon cerveau me disent merci.

Ne manquez pas le kiosque du Jardin Rochon, chaque mercredi devant l’entrée des employés!

Du printemps à l’automne, le mercredi entre 11 h 45 et 13 h 15 – donc juste après le yoga! – je fais un petit détour par l’entrée des employés pour aller ramasser des beaux fruits et légumes frais du Jardin Rochon. La plupart du temps, mon panier de framboises ou de fraises sera dévoré avant que j’arrive à la maison…

Parlant de dévorer, je suis une lectrice boulimique et je trouve qu’un bon livre mérite d’être partagé avec le plus grand nombre de gens possible. Lorsque je termine un roman, je l’amène souvent à l’hôpital pour le déposer dans Ma Biblio Montfort, au fond de la cafétéria. Tant qu’à y être, je regarde toujours les nouveaux titres et parfois, je repars avec un nouveau livre à savourer.

De pouvoir faire tout ceci (et plus encore) dans mon milieu de travail, ça n’a pas de prix.

Tellement de reconnaissance

Un remerciement par courriel. Un petit mot en se croisant dans le corridor. Parfois même, une carte arrive dans la boîte à lettres. Chaque fois, quel bonheur de savoir que les gens apprécient notre travail.

Bien sûr, tout le travail qu’on fait ici se fait en équipe. Et notre petite équipe de Communications… elle est grandiose! Quand je prends le temps de recenser le travail accompli à la fin d’une année, je suis épatée qu’on ait pu faire tout ça en étant seulement quatre personnes – sans oublier notre stagiaire, évidemment…

Cette année, les membres de l’équipe ont posé un geste de reconnaissance qui m’a profondément touchée, en soumettant ma candidature pour un prix au Gala du mérite. J’ai eu toute une surprise en apprenant que j’étais l’une des finalistes pour le prix, et j’ai subi un véritable choc en réalisant que j’étais la gagnante du prix Naos!

Je peux vous le dire pour l’avoir vécu : quand quelqu’un prend le temps de soumettre notre nom pour un prix, ça fait vraiment chaud au cœur. Même si ça ne mène pas toujours à un prix, ce simple geste est déjà une immense récompense.

D’ailleurs, je viens de soumettre la candidature de quelqu’un de vraiment sensationnel, qui selon moi mérite depuis longtemps d’être reconnu. Remplir le formulaire en ligne ne m’a pris que quelques minutes – et ça donne une belle sensation en dedans.

Et ça continue…

En décembre, lors de la cérémonie de reconnaissance des années de service, je vais recevoir mon épinglette soulignant cinq années de travail à Montfort. CINQ ans déjà!?! Ça a passé comme un éclair.

Geneviève Picard
Geneviève est directrice de l'équipe des communications à Montfort depuis 2014. Quand elle n'est pas en train d'écrire pour le Journal Montfort, elle est maniaque de lecture, adore le yoga, vient travailler en vélo mais seulement quand il fait beau, et ne fait jamais, jamais la cuisine.