On passe à l’ère numérique au triage

625

C’est bien connu, quand on se présente à l’Urgence, une des premières étapes, c’est d’être évalué par une infirmière qui détermine la sévérité de notre état. Cette étape, le triage, va tellement de soi qu’on arrive presque à l’oublier.

Pour l’équipe de l’Urgence, cependant, c’est une étape cruciale. Depuis tout récemment, les infirmières peuvent compter sur un outil numérique pour les aider à faire cette évaluation.

La plateforme numérique de triage eCTAS permet aux infirmière de l’Urgence de procéder au triage des patients de manière électronique et standardisée. L’outil permet d’associer la raison de la visite du patient à des champs à renseigner, ce qui guide le triage. L’outil accorde ensuite au patient un score de 1 à 5 sur l’Échelle canadienne de triage et de gravité, appelée Canadian Triage and Acuity Scale en anglais, d’où l’acronyme CTAS, courament utilisé.

Hugo Cyr, Marie Claude Poirier et Cindy Miron font partie de l’équipe du projet eCTAS. Absentes de la photo : Marie Parish et Sophie Parisien.

« C’est un outil facile d’utilisation et très apprécié des infirmières qui l’utilisent », dit Marie Claude Poirier, spécialiste en informatique clinique et chargée du projet eCTAS.

Avec ECTAS, on réduit à seulement 3 % la variabilité du triage

Comme l’explique Marie Parish, gestionnaire de l’Urgence, « eCTAS permet une meilleure précision dans la réalisation du triage, ce qui a pour effet de donner un score plus juste au patient ». Ainsi, on peut mieux prioriser les patients.

Selon les recherches menées par Action Cancer Ontario, un triage réalisé « manuellement » comporte 15 % de variabilité. eCTAS réduit cette variabilité à seulement 3 % ! La plateforme permet également à l’équipe de l’Urgence d’avoir des statistiques qu’elle n’avait pas avant, comme le temps moyen de triage.

L’outil est accompagné d’un guide d’utilisation, personnalisé pour Montfort par Marie Claude et Cindy Miron, éducatrice clinique à l’Urgence. Des séances de formations ont également été offertes au personnel de l’Urgence par Marie Claude et Cindy. L’outil eCTAS est en place depuis la fin du mois de mars.

Martin Sauvé
Martin est conseiller avec l'équipe des communications à Montfort depuis 2014. Quand il n'est pas en train d'écrire pour le Journal Montfort, il est surement en train d'explorer un quartier branché de la ville, de parfaire ses compétences en photographie, ou de visionner en rafale une série sur Netflix.