Merci aux soins intensifs qui se sont occupés de ma mère

368

Le fils d’une patiente a tenu à reconnaître l’excellent travail et la compassion des membres de Montfort pour les soins offerts à sa mère. (Traduction de l’anglais)

Chers membres de l’unités des soins intensifs (médecins, infirmières et tous les cliniciens),

C’est un honneur pour moi de vous écrire cette lettre, car elle reconnaît les efforts, les soins, la compassion et l’amour que vous avez manifestés à ma mère, Husna Rahman, ainsi qu’à notre famille immédiate. J’aurais aimé écrire cette lettre plus tôt, mais j’avais besoin de temps pour le faire.

Ma mère était tellement de choses, elle était une personne accomplie avec deux maîtrises en Sociologie et en Travail social, elle a vécu sa carrière professionnelle de la même façon qu’elle a vécu sa vie personnelle : avec amour inconditionnel pour tous, générosité altruiste et compassion sans jugement. Elle était en excellente santé, sans problèmes médicaux préexistants et menait une vie active grâce à la Zumba, la musculation, la marche et une alimentation saine afin de pouvoir vivre mieux le jour suivant.

Husna Rahman et des membres de sa famille

Dès qu’elle a été admise aux soins intensifs, sans hésitation, je me suis précipité d’Halifax pour être à ses côtés. J’ai passé chaque jour avec elle aux soins intensifs et j’ai ressenti votre chaleur, vos soins et votre compassion ; les mêmes qualités que j’ai connues chez ma mère. Vous nous avez fourni l’information dont nous avions besoin, vous avez compris nos préoccupations et vous avez aussi pris soin de nous comme vous avez pris soin de maman. Qu’elle soit sous sédatif ou non, vous lui avez parlé avec amour pour lui dire ce qui se passait, vous avez posé des gestes que même les membres de la famille proche hésitaient à faire. Dans mon esprit et dans mon cœur, je sentais que vous traitiez ma mère comme votre propre mère et que vous traitiez aussi bien ma famille et moi.


Au fur et à mesure des progrès, nous nous sommes appuyés sur votre optimisme lorsque le nôtre s’est épuisé.

Vous nous avez contactés lors des séances d’information quotidiennes et j’ai eu l’impression de faire partie de l’équipe de soins. Lorsque la situation est devenue plus critique, j’ai vu l’équipe du Dr Baldo passer en revue toutes leurs notes et observations, poser des questions et prendre des mesures décisives pour sauver la vie de ma mère. Ces mesures ont donné lieu à des progrès progressifs mais positifs et nous avons senti que la guérison progressait ; nous avions de l’espoir une fois de plus.

Grâce à ces expériences, j’ai beaucoup appris, vous m’avez aidé à comprendre les normes d’excellence en matière de soins de chevet et mes connaissances médicales ont augmenté de façon exponentielle. Vous m’avez montré comment fonctionne une équipe qui fonctionne bien et qui intègre tous ses membres. De tous les médecins, infirmières, inhalothérapeutes et autres qui ont vu ma mère, vos préoccupations et vos soins étaient toujours là et vous l’avez traitée comme si elle était votre propre famille.

Quand un événement tragique et inattendu s’est produit et que maman ne pouvait plus se remettre, j’ai pu voir le deuil sur vos visages. Je pouvais voir la tristesse dans les yeux de Dr Psarras et de Dre Mansour et le temps qu’ils ont pris pour expliquer ce qui s’était passé ; malgré notre perte la plus profonde, nous savions que tu avais fait tout ce qui pouvait être fait pour sauver maman. Aussi déchirante que cette perte ait été pour nous, c’est un dénouement que vous vivez régulièrement ; malgré cela, je pouvais voir que vous avez été affectés et peu importe quand cela se produit, la perte se fait toujours sentir. C’est avec humilité que je m’en remets à votre courage et à votre esprit pour continuer.

J’ai une reconnaissance incroyable pour vous, pour tout ce que vous faites et pour tous les patients et les familles que vous avez aidés au fil du temps.

Avec le décès de ma mère, vous lui avez permis d’offrir le don de la vie pour qu’une autre personne ait la chance de vivre et pour que sa famille chérisse sa présence ; vous lui avez permis de donner sans réserve dans sa mort, comme elle l’avait fait dans sa vie.

Je sais que vous continuerez et je vous souhaite la force et le courage de continuer à faire ce que vous faites avec amour et passion. Les gens, leurs familles et notre communauté ont tous besoin de vous et ont de la chance de vous avoir,


Avec amour,
Tamim Rahman (Fils)