Des membres du SSCP à un symposium, grâce à la Fondation

202

En février, quatre membres de l’équipe du Service de santé cardiovasculaire et pulmonaire (SSCP) ont assisté au Symposium sur la réadaptation cardiorespiratoire, qui avait lieu à Québec—la seule conférence de son genre tenue en français.

« À nous quatre, nous avons couvert tous les ateliers et les présentations offertes au symposium », raconte fièrement Robert Guay, infirmier autorisé à Montfort depuis dix ans.

Ça nous a permis de valider nos approches, de rehausser nos connaissances et de développer des nouvelles stratégies.

Robert Guay

La formation portait sur un vaste éventail de sujets liés à la réadaptation cardiopulmonaire, tels que le diabète, la polypharmacie, le sommeil, l’oxygénothérapie à domicile, la diminution des dommages du tabac et l’entraînement par intervalle à intensité élevée, pour n’en nommer que quelques-uns.

« Nous en avons appris sur des nouveaux médicaments qui aident les gens souffrant de diabète à mieux contrôler leur niveau de sucre. Ça les aide à réduire les risques d’hypoglycémie et les risques d’événements cardiovasculaires », dit Robert.

Un autre sujet dont l’équipe a tiré profit porte sur les mythes entourant la cigarette électronique. Malgré les croyances populaires qu’elle est nocive et dommageable, des études britanniques prouvent que cette cigarette s’avère une méthode efficace pour aider certaines personnes à cesser de fumer. « Nous avons déjà mis à jour la présentation sur la cessation du tabac qu’on utilise lors des séances d’éducation aux patients », affirme Robert.

En bout de ligne, la formation continue est une composante essentielle à l’innovation et à l’amélioration des soins de santé. Elle a un impact direct et immédiat sur la qualité de vie des patients puisqu’elle permet aux délégués de mettre en œuvre leurs nouvelles connaissances dès leur retour au travail.

La formation continue est une composante essentielle à l’innovation

« On fait de la formation continue dans le but d’améliorer les soins aux patients », ajoute Robert. « Même si assister à des conférences est coûteux et que nous devons parfois y investir du temps personnel, ça en vaut vraiment la peine. »

Robert et ses collègues ont reçu un appui financier de la Fondation Montfort pour assister au symposium. Grâce à la générosité de nombreux donateurs, l’équipe du SSCP est maintenant mieux outillé pour offrir des soins et des services adaptés et sécuritaires à ses patients ainsi que pour gérer plus efficacement les maladies chroniques.

L’équipe se rencontrera le 9 avril prochain à des fins de partage de connaissances. « En partageant ce qu’on a appris avec nos autres collègues, on maximise l’impact de notre participation au symposium et un plus grand nombre de patients peuvent en profiter », conclut Robert.

L’équipe du SSPC a été reconnue à plusieurs reprises dans le cadre du Programme des anges de Montfort, un prix décerné par les patients par l’entremise d’un don, en guise de reconnaissance pour leurs gestes compatissants, leurs paroles réconfortantes et leur profonde bienveillance.

Continuez votre beau travail! Vous êtes une inspiration pour vos collègues partout dans l’hôpital ainsi que pour les précieux donateurs qui appuient l’amélioration des soins à Montfort.

Chantal Renaud
Chantal est gestionnaire des communications et des relations avec les donateurs à la Fondation Montfort. Dans ses temps libres, elle aime lire, cuisiner, magasiner, décorer, regarder des séries télévisées, se détendre au spa et se promener en Ninja.