Ça « jam » au troisième

422
Deux hommes avec des guitares
André et Pierre au PSM

Depuis deux mois, grâce à l’implication de deux frères bénévoles, André et Pierre Sabourin, les personnes admises au programme de santé mentale ont la chance de participer à des cours de guitare et de chanter en groupe lors de « jam sessions ».

André Sabourin est bénévole à l’Hôpital Montfort depuis plusieurs années et depuis un an, il s’affaire à des visites amicales au 3B. Il est de plus l’organisateur d’une chorale de Noël avec des bénévoles, des employés et bien entendu son frère, Pierre, comme guitariste.

Depuis deux ans maintenant, la chorale se rend au programme de santé mentale pour faire une prestation de chansons de Noël, activité qui est très appréciée par tous. C’est inspiré de son frère André, mais surtout de leur père, qui a toujours fait du bénévolat, que Pierre s’est aussi joint à l’équipe des bénévoles.

Ayant tous les deux une passion pour la musique, les frères Sabourin ont eu l’idée d’offrir des séances de musique aux patients du 3B.

La musique adoucit les mœurs, selon la croyance.

Ils ont donc proposé le projet à Rémi Dumais, gestionnaire du Service des bénévoles. Après quelques rencontres avec Siobhan McSharry, la récréologue au 3B, le projet a pris forme.

Il y a aussi eu une belle collaboration avec les Filles de la Sagesse qui ont fait don d’une guitare pour permettre aux patients de jouer avec les bénévoles et d’apprendre le rudiment de la guitare. Quant à elle, la Fondation Montfort a offert une télévision sur laquelle sont projetés les paroles et les accords pour que tous les participants puissent suivre.

Depuis le début février, Pierre et André se rendent au PSM tous les jeudis matins afin d’offrir des cours de guitare et chanter avec les patients.

André nous raconte qu’un patient est entré dans la salle et nous a dit qu’il était un maître de la guitare. En effet, lorsqu’il a pris la guitare, il s’est mis à jouer tout naturellement avec Pierre. Il y a des dons cachés en chacun de nous, le défi est de les découvrir.

Plusieurs sont encouragés par la guitare et certains ne veulent plus s’en séparer afin de pratiquer durant la semaine. Les participants quittent avec un sourire.

« Parfois, nous ne voyons pas les heures passer et poursuivons plus longtemps que nos quatre heures prévues », avouent les frères.

Ce n’est pas rare que des patients font des demandes spéciales pour des chansons, donc entre deux visites, Pierre s’assure de faire de la recherche pour apprendre les paroles et écrire les accords pour la prochaine session.

André et Pierre apprécient la joie que ce programme leur apporte. Ils apprécient voir le climat de la socialisation entre les participants et les rires tout au long des chansons, et ce malgré les fausses notes.

Pendant les sessions, les bénéficiaires semblent oublier leurs soucis et l’activité contribue à leur estime de soi. Les cours de guitare ne guérissent peut-être pas, mais aident à créer un milieu axé sur le rétablissement et la création de nouveaux d’objectifs dans leur quotidien.

Un patient rencontré affirme que « c’est vraiment un bon programme et cela nous permet de chanter et de jouer de la musique en groupe ».

Une autre patient dit : « ça fait du bien à la tête et au cœur ».

Enfin, une autre patiente mentionne que les chansons lui rappellent le bon vieux temps en famille avec ses neuf frères et sœurs.

Quelle belle initiative!

Luc Goudreault
Luc est un photographe bénévole à Montfort. S'il n'y est pas, essayez à la Croix-Rouge ou bien sur les pentes de ski. Son slogan: ''Il n'y a pas de mauvais sujets, il n'y a que de mauvais photographes''.