William et Elva : un amour sans frontières

232

Voici la belle histoire d’un généreux couple de donateurs de l’Hôpital Montfort…

Monsieur et madame Holland ont grandi à des extrémités complètement opposées du pays — Elva, à l’Île-du-Prince-Édouard et William (Bill), en Colombie-Britannique.

À l’âge de 15 ans, Elva et sa famille ont quitté l’île pour s’installer à Montréal, où elle a déniché son premier emploi au comptoir à friandises d’un cinéma. Un an plus tard, elle commence sa carrière chez Bell Canada, où elle travaillera pendant 33 ans à titre de comptable.

Bill, quant à lui, a suivi dans les traces de son père. Il s’est enrôlé dans la Marine royale du Canada à l’âge de 16 ans. Après 30 années de loyaux et gratifiants services, il a travaillé au Saint John Shipbuilding, au Nouveau-Brunswick, pour finalement remonter à bord des navires à titre d’ingénieur.

En 1976, l’univers les a réunis. Ou plutôt, les Jeux olympiques d’été s’en sont chargé! Bill était à bord d’un des navires amarrés à Montréal pour assurer la sécurité du port pendant l’événement mondial. « Chaque jour, des plongeurs devaient sécuriser les eaux du port », se souvient-il.

C’était un lundi soir lorsqu’Elva a reçu un appel d’une de ses amies. Elle allait visiter l’un des navires dans le port et ne voulait pas y aller seule. « Non, c’est lundi soir. Je dois travailler demain! » Elva répondit à son amie. « Après avoir raccroché, j’ai commencé à avoir pitié d’elle, alors je l’ai rappelée pour lui dire que je viendrais la chercher », ajoute-t-elle. Sans qu’elle ne s’en doute, ce coup de fil allait changer sa vie à tout jamais.

Ce soir-là, alors qu’Elva montait à bord du navire, il était là — son chevalier à l’armure étincelante — barman pour les invités. « Je ne sers que des doubles », a dit Bill en posant les yeux sur elle. « Eh bien, je vais en essayer un », répondit rapidement Elva. C’était le tout début de leur belle histoire d’amour.

Peu de temps après leur rencontre, ils ont tous les deux été mutés à Ottawa, où ils ont poursuivi leur carrière. Après avoir vécu un an sur la base militaire, ils ont acheté une maison à Orléans.

À un certain moment, Bill a commencé à souffrir de problèmes de santé et l’un d’entre eux occasionne son hospitalisation. Incapable de diagnostiquer son état après 25 jours, l’hôpital le retourne chez lui. Son retour à la maison a été de courte durée puisqu’Elva a dû appeler une ambulance le lendemain. Cette fois-ci, Bill est conduit à l’Hôpital Montfort, où son problème de santé est diagnostiqué sur le champ et traité adéquatement.

« Sans l’Hôpital Montfort, je ne sais pas où il serait », dit Elva.

Le succès qu’a connu l’équipe de Montfort dans la gestion des divers problèmes de santé de Bill au fil des ans a inspiré ce couple adorable à devenir fiers donateurs à la Fondation Montfort. « Ils sont tellement innovateurs dans ce qu’ils font qu’on sait qu’ils vont continuer à progresser », dit Bill. « Nous appuyons Montfort parce que quand nous avions besoin d’eux, ils étaient là pour nous. Alors maintenant, on leur rend la pareille. »

La santé cardiaque de Bill s’est également détériorée vers la fin de la soixantaine, le forçant à subir deux chirurgies à cœur ouvert. Comme il n’y avait pas de ressources disponibles pour soutenir les personnes atteintes de problèmes cardiaques dans la région, Bill et Elva ont fondé le Ottawa Heart Support Group. Ce groupe de soutien communautaire bénévole est rapidement devenu leur passion, leur permettant de demeurer en contact avec leur communauté. Aujourd’hui, le groupe attire les cerveaux les plus brillants du domaine médical, dont des médecins et des cardiologues de l’Hôpital Montfort, pour faire des présentations lors des réunions mensuelles.

Au fil des ans, Bill et Elva ont tissé des liens solides avec le personnel de Montfort et ne pourraient être plus satisfaits des soins et des services de santé qu’ils ont reçus en anglais — leur langue de choix.

« Tout le monde à Montfort est bilingue et tellement professionnel, peu importe de qui il s’agit : les commis, les infirmières, les médecins. Les membres du personnel nous reconnaissent toujours et nous accueillent à bras ouverts. Ça nous fait vraiment chaud au cœur », dit Bill.

Maintenant octogénaires, monsieur et madame Holland affirment que le secret d’une vie longue et heureuse est de se tenir occupé, de demeurer actif, de s’impliquer, de forger des amitiés, de faire des choses que l’on aime faire et de redonner aux autres.

Aujourd’hui, l’amour allumé sur un navire de la Marine il y a tant d’années brûle toujours aussi fortement.

Merci, monsieur et madame Holland, de partager cet amour par votre générosité exceptionnelle et de faire une vraie différence dans la vie de tant de personnes à l’Hôpital Montfort et dans notre communauté…

Chantal Renaud
Chantal est gestionnaire des communications et des relations avec les donateurs à la Fondation Montfort. Dans ses temps libres, elle aime lire, cuisiner, magasiner, décorer, regarder des séries télévisées, se détendre au spa et se promener en Ninja.