BÉBÉS! Laurence et Maxine à la maison

926
Deux femmes qui sourient
Laurence Tsorba et Maxine Vigneault, sages-femmes du Programme Montfort de soins postnataux à domicile

Laurence Tsorba et Maxine Vigneault sont les responsables du tout nouveau Programme Montfort de soins postnataux à domicile pour les mamans et bébés du Centre familial de naissance.

Laurence Tsorba est à Montfort en tant que sage-femme depuis 2012, avant quoi elle était infirmière en périnatalité en France et au Canada. Quant à Maxine Vigneault, elle est sage-femme à Montfort depuis 2007.

Les participantes de ce programme peuvent choisir de retourner à la maison dans les premières 24 heures suivant la naissance de leur enfant et obtenir les soins postnataux chez elles, par l’entremise de la sage-femme.

Pour Laurence, « ceci permet d’offrir une nouvelle option pour les femmes. L’idée d’être sage-femme c’est d’offrir des choix pour la femme et son nouveau-né quant à leurs soins. »

En tant que sages-femmes à temps plein, Laurence et Maxine suivaient chacune environ 40 femmes par année, de la grossesse à l’accouchement jusqu’aux soins postpartum. En étant responsable de ce nouveau programme, elle suivront chaque femme moins longtemps, mais pourront en appuyer des centaines de plus.

En une année, à deux, elles visent accompagner 300 dyades maman-bébé pendant la première semaine des soins postpartum et d’aider 1500 femmes en offrant des soirées d’informations prénatales à l’hôpital.

« C’est différent de voir les gens à la maison qu’à l’hôpital, » ajoute Maxine. « Pour nous, et pour elles, c’est très important les soins après l’accouchement en général, mais surtout durant la première semaine. En faisant les suivis à leur domicile, le soutien devient encore plus centré sur la personne et personnalisé. »

Les mamans du programme bénéficient de :

  • une session d’information pendant la grossesse
  • l’accouchement au Centre familial de naissance avec un médecin de famille ou un obstétricien
  • un retour à la maison moins de 24 heures après la naissance
  • la visite d’une sage-femme du CFN à leur domicile dans les 24 heures suivant le congé de l’hôpital afin de s’assurer de son bien-être et de celui du nouveau-né
  • du suivi et du soutien par une sage-femme pendant la première semaine suivant l’accouchement
  • jusqu’à deux autres visites à domicile organisées avec la maman, selon ses besoins (soins du nouveau-né, bien-être de la maman, soutien à l’allaitement)

Les sages-femmes travaillent en collaboration avec le médecin de la mère et du bébé.

Quand Laurence et Maxine vont chez les nouvelles mamans, elles offrent une évaluation clinique de la mère et du nouveau-né, comme si la maman allait voir son médecin. Pour le nouveau-né, elles font aussi le dépistage de maladies cardiaques, la jaunisse et des maladies métaboliques. Elles offrent du soutien à l’allaitement maternel et des conseils pour l’adaptation à la vie de parent.

Les sages-femmes évaluent aussi l’état physique et psychologique de la mère; par exemple, elles s’assurent que la nouvelle maman ait un bon réseau de soutien, elles évaluent le risque de dépression postpartum et aide la mère à connaître les ressources en communauté pour éviter l’isolement de la mère avec un nouveau-né. Finalement, elles peuvent aussi aider avec des questions pratiques d’organisation personnalisées à la situation et au domicile.

« Si elle veut participer au programme, une femme peut en discuter avec son médecin accoucheur », explique Laurence. « Après l’accouchement, la nouvelle maman confirme si elle veut toujours participer au programme et son équipe de soins valide si elle est toujours éligible selon la situation actuelle. »

Les critères pour participer au programme incluent :

  • Être résidente de l’Ontario
  • Avoir un accouchement et une grossesse sans complication
  • Accoucher à Montfort avec un médecin de famille ou un obstétricien

Pendant la première semaine, en plus des rendez-vous nécessaires avec son médecin, la participante recevra les visites à domicile de la sage-femme. Après la première semaine, tous les suivis se feront avec son médecin.

Lorsqu’on leur demande combien elles pensent que ce programme bénéficiera aux mamans et leurs bébés, Laurence et Maxine rient et s’exclament « BEAUCOUP! »

« En tant que sages-femmes, nous avons été témoins des avantages d’offrir des soins postpartum à la maison depuis qu’on fait partie du système de santé en 1994, » explique Maxine. « Depuis deux semaines, nous avons vu huit nouvelles mamans à la maison et elles sont toutes aux anges. La plupart ont vécu les deux expériences : l’hôpital traditionnel et le programme de soins postnataux à domicile. Elle sont étonnées et reconnaissantes d’avoir cet appui additionnel à la maison. Non seulement ça évite des déplacements avec un nouveau-né, ça peut éliminer des visites non-nécessaires à l’Urgence et ça favorise la convalescence de la mère après l’accouchement. »

« Pour une femme qui accouche de son premier bébé, c’est très rassurant d’avoir ce soutien à domicile. Ça permet d’augmenter ses connaissances et sa confiance en elle-même et ses capacités maternelles », ajoute Laurence.

C’est le cas pour Sarah Moloci, spécialiste d’application en informatique clinique à Montfort, et sa fille Emma, qui ont été parmi les premières à bénéficier de ce programme.

Femme avec bébé
Sarah Moloci et sa fille Emma

« J’ai été chanceuse d’avoir un bon accouchement », se rappelle Sarah, qui a donné naissance à sa fille Emma à Montfort le 30 août dernier avec l’aide de Dre Anne Gravelle. « J’avais entendu parler du programme et j’aurais aimé y participer, mais il n’était pas encore officiellement lancé.

J’ai eu mon congé de l’hôpital le samedi et je suis revenue le lundi pour des suivis avec la pédiatre. Laurence, la sage-femme du programme, m’a offert de venir chez moi pour les prochains suivis. J’étais heureuse de cette option et quelques jours plus tard Laurence est venue peser Emma, évaluer son état de santé et répondre à mes questions sur l’allaitement.

C’était vraiment génial parce que j’ai pu obtenir des conseils sur des choses que je n’aurais pas pensé à demander pendant que j’étais à l’hôpital, par exemple sur la réorganisation de ma table à langer pour que ce soit plus facile pour moi. Si Laurence n’était pas venue chez moi, je n’aurais pas eu ces suggestions personnalisées.

Après la première visite, Laurence était satisfaite du poids d’Emma et elle m’a laissé un numéro de téléphone où je pouvais la rejoindre si j’avais des questions ou des inquiétudes avant ma prochaine visite avec mon médecin de famille.

À l’hôpital, tout est disponible en pesant sur un bouton. Quand tu es dans ton propre environnement, c’est différent, c’est nouveau et ça prend de l’adaptation. J’ai beaucoup apprécié la visite à la maison et la disponibilité de Laurence, ça m’a rendu plus confiante dans mon nouveau rôle en tant que maman. »

En plus d’offrir une nouvelle option aux mamans, le duo de sages-femmes ajoute que le but du programme est de permettre aux mères et aux bébés, pour qui c’est sécuritaire, de retourner à la maison plus rapidement après l’accouchement afin de se reposer dans le confort de leur domicile, et ainsi de favoriser la convalescence.


Pour en savoir plus sur le Programme ou pour vous inscrire à une session d’information prénatale, visitez le site Web de l’hôpital.

Gabrièle Caza-Levert
Gabrièle est conseillère avec l'équipe des communications à Montfort depuis 2013. Quand elle n'est pas en train d'écrire pour le Journal Montfort, vous pourrez surement la retrouver sur un terrain de volleyball ou de frisbee, dans la cuisine, à une réunion de famille/d'amis ou en chemin vers sa prochaine escapade.