Une clinique d’arthroplastie Montfort… à Iqaluit

297

Dre Marie-France Rancourt, orthopédiste, et Patrick Bériault, physiothérapeute, arrivent de quelques jours à Iqaluit où ils ont évalué des candidats pour des remplacements de hanche ou de genoux.

Auparavant, les habitants du Nunavut ayant des problèmes de hanches ou de genoux prenaient un vol vers Ottawa afin de se faire évaluer par un spécialiste, reprenaient l’avion pour rentrer à la maison, puis revenaient à Ottawa quelques mois plus tard pour leur chirurgie.

Maintenant, les trois hôpitaux d’Ottawa qui font ce genre de chirurgie, soient L’Hôpital d’Ottawa, Queensway Carleton et Montfort, ont décidé d’envoyer des spécialistes sur place, en rotation, afin de faire les évaluations.

Ainsi, Patrick et Dre Rancourt ont rencontré et évalué une trentaine de patients en quatre jours.

Ils ont travaillé en équipe afin d’évaluer et d’offrir un traitement complet aux patients, par exemple, pendant que Dre Rancourt étudiait les radiographies des patients, Patrick suggérait des exercices à faire avant et après l’opération et faisait de l’éducation pré-opératoire.

Pour les patients qui ne seront pas opérés, Patrick donnait aussi des suggestions d’exercices alors que Dre Rancourt pouvait faire une injection de cortisone pour les soulager, par exemple.

Dre Rancourt, Patrick Bériault et des membres de l’équipe médicale à Iqaluit

Patrick souligne que « les gens sont très accueillants et le personnel médical basé là-bas était merveilleux ». Dre Rancourt ajoute qu’elle eu un patient d’Iqaliut au début de sa pratique « et ils se sont arrangés pour que je puisse le revoir en post-op! »

La plupart des patients rencontrés sont des Inuits ou des membres des Premières nations, et la communication avec eux se fait surtout en anglais, quoique Dre Rancourt a été surprise de découvrir une importante communauté francophone à Iqaluit, capitale du Nunavut.

« Il y a une école primaire et une école secondaire francophone; ce sont souvent des Québécois qui sont allés là-bas il y a une dizaine d’années pour faire un contrat, qui s’y sont plu et qui sont restés. Dans tous les restaurants, on a pu se faire servir en français! » ajoute-t-elle.

« Malgré le froid – il faisait autour de -25 avec le vent, au début mai! – ça a vraiment été une belle expérience de A à Z. On a été pris en charge, le personnel là-bas c’est des joyaux », affirme Patrick.

Treize des patients évalués viendront à Montfort en septembre ou en octobre pour une chirurgie. « Je ne peux pas mettre 13 patients sur ma liste à moi mais tous mes collègues étaient très excités de pouvoir participer et on s’est partagé la tâche », affirme Dre Rancourt. « Je vais surement revoir les patients à la clinique externe », ajoute Patrick.

Tous deux sont d’accord sur leur expérience : « On aimerait retourner mais on va probablement passer le flambeau à d’autre. » En effet, il y a déjà plusieurs volontaires pour l’année prochaine!

Geneviève Picard
Geneviève est directrice de l'équipe des communications à Montfort depuis 2014. Quand elle n'est pas en train d'écrire pour le Journal Montfort, elle est maniaque de lecture, adore le yoga, vient travailler en vélo mais seulement quand il fait beau, et ne fait jamais, jamais la cuisine.