En vélo au boulot

411
Maryse Bourbonnais avec sa bicyclette
Maryse Bourbonnais avec sa bicyclette

Que ce soit pour économiser de l’argent, pour faire de l’exercice, pour réduire son impact environnemental, pour prendre de l’air ou pour décompresser après une longue journée, plusieurs membres du personnel optent de venir travailler en bicyclette.

Maryse Bourbonnais est diététiste, en nutrition clinique à Montfort, et elle prend son vélo pour venir travailler tous les jours en partant des environs de Trainyards à Ottawa.

« Ça me permet de me détendre, de faire de l’exercice, de réduire les coûts de transport et d’aider l’environnement, » dit Maryse. « Je pense que les principales barrières à l’utilisation du vélo pour les employés sont la température, la distance et le fait d’arriver au travail en sueur.

Je vous suggère d’ailleurs de vous équiper pour les temps chauds et les temps pluvieux. De planifier en avance votre horaire pour vous donner le temps requis pour vous rendre au travail. Prenez le temps d’essayer votre trajet au moins une fois pendant la fin de semaine et ensuite, progressez tranquillement d’une fois par semaine jusqu’à chaque jour.

Si vous trouvez votre trajet trop long, mettez votre vélo sur l’autobus ou dans la voiture d’un covoitureur pour venir au travail et ensuite retournez à la maison en pédalant. De cette façon, vous n’aurez pas à vous inquiéter d’arriver en retard, d’être trop fatigué ou d’avoir à prendre votre douche.

Faire du vélo quotidiennement me permet d’être active physiquement et de relaxer. Il n’y a rien comme une randonnée en vélo pour te sortir la journée du corps. »

Maxime Rabouin avec sa bicyclette
Maxime Rabouin avec sa bicyclette

Pour Maxime Rabouin, agent de projets LEAN, faire le trajet jusqu’au travail en vélo, c’est l’idéal.

« Voilà que la neige a disparu, une autre saison de « vélo-boulot » commence enfin! Cette année, j’entame ma sixième saison de vélo comme moyen de transport pour me rendre au travail. J’utilise mon vélo normalement cinq jours semaine, à l’exception de météo extrême. Chaque jour de la semaine, j’utilise les pistes cyclables longeant la rivière pour un total de 44 km de vélo par jour.

Plusieurs éléments me motivent à utiliser mon vélo : éviter le trafic, diminuer les coûts de transport (stationnement et essence) et faire de l’exercice du même coup. De plus, à Montfort, notre environnement est adapté pour les cyclistes : une cage à vélo sécurisée, vestiaire équipé de casiers et d’une douche. Bref, il n’y a rien de mieux que de commencer une journée avec un trajet en vélo avec le soleil levant à l’horizon! »

Faire du vélo au boulot ne veut pas nécessairement dire qu’il faut choisir ce moyen de transport tous les jours, comme le font Maxime ou Maryse.

Arielle Fortier-Lazure, diététiste, prend son vélo à partir d’un quartier d’Alta Vista quand la température est belle et qu’elle a eu assez de sommeil pour se réveiller un peu plus tôt.

« Bien que les coûts et l’impact sur l’environnement soient des facteurs motivateurs pour prendre mon vélo, le plus gros bénéfice, à mon avis, est ma santé physique et mentale, » note Arielle. « Faites vos recherches à l’avance pour trouver un chemin sécuritaire et préparez-vous à l’avance pour la randonnée, ça vous évitera d’être stressés par le temps. N’oubliez pas vos lunettes de soleil et votre crème solaire, surtout pour le retour à domicile en après-midi! »

Pendant le mois de mai, la Ville d’Ottawa fera tirer des prix parmi tous ceux qui se seront inscrits en ligne à « vélo boulot ». Nous avons créé une équipe pour Montfort donc en vous inscrivant vous pouvez joindre l’équipe « Montfort à vélo ». La distance parcourue n’importe pas, il s’agit simplement de loguer vos kilomètres et vous êtes automatiquement éligible pour les prix.

Le Programme santé et mieux-être, en collaboration avec le QVT, travaille très fort pour installer une station de réparation de vélos sur le terrain de l’hôpital. Gardez l’œil ouvert au courant des prochaines semaines pour plus d’information !


Le 1er mai, un atelier d’entretien de vélo a eu lieu à la cafétéria. Plusieurs membres du personnel ont pu apprendre à réparer leur bicyclette en cas de crevaison, et à ajuster leurs freins et leurs engrenages.

Participants à l'atelier de vélo
Participants à l’atelier de vélo
Instructeur pour l'atelier de vélo
Instructeur pour l’atelier de vélo

Vous avez aimé cet article? Vous pouvez aussi lire Ça roule à Montfort, paru en juillet 2014.

Gabrièle Caza-Levert
Gabrièle est conseillère avec l'équipe des communications à Montfort depuis 2013. Quand elle n'est pas en train d'écrire pour le Journal Montfort, vous pourrez surement la retrouver sur un terrain de volleyball ou de frisbee, dans la cuisine, à une réunion de famille/d'amis ou en chemin vers sa prochaine escapade.