3C-PO, le futur en prévention des infections

491
Myriam Veilleux, gestionnaire clinique au 3C, avec la machine
Myriam Veilleux, gestionnaire clinique au 3C, avec la machine

Le futur est arrivé au 3C. Imaginez une machine qui ressemble un peu à un micro-ondes qui sert à détruire les bactéries qui se retrouvent sur votre cellulaire, votre téléavertisseur, votre téléphone Cisco, votre iPad, votre carte d’identité, vos clés ou vos lunettes.

Ce futur, c’est déjà la réalité pour les gens du 3C qui participent à un projet pilote avec la compagnie Clean Slate UV, le fabriquant de cette machine, depuis le 5 mars. Tout item non médical, assez petit pour être placé dans la machine, peut être facilement et sécuritairement nettoyé en quelques secondes.

La compagnie, qui a déjà testé l’efficacité de la machine à détruire les bactéries, teste maintenant un logiciel pour connaître la fréquence de nettoyage d’un objet à l’aide d’une petite puce.

« On a mis des puces sur tous les téléphones Cisco de l’unité et sur d’autres appareils pour participer à la recherche, » explique Myriam Veilleux, gestionnaire du 3C. « On demande aux employés de placer le téléphone Cisco dans la machine après chaque quart de travail. La compagnie m’envoie ensuite un rapport chaque semaine pour nous indiquer le taux de conformité au nettoyage. Je peux ensuite partager ces résultats avec l’équipe lors des cercles de qualité ou par courriel et on peut en discuter ensemble. »

Les résultats du projet pilote et la rétroaction du personnel seront pris en compte dans le projet de recherche. Félicitations à l’équipe du 3C!

Mais, comment fonctionne cette machine futuriste?
« La machine fonctionne aux rayons ultraviolets, » précise Josée Shymanski, gestionnaire du Service de prévention des infections. « On peut mettre un ou deux appareils dans la machine en même temps. Puis, on ferme la machine, on attend quelques secondes et voilà, c’est désinfecté. Avec un petit message, la machine incite aussi les gens à se laver les mains pendant qu’ils attendent pour leur appareil. »

Josée rappelle également que si on n’a pas la machine, on peut atteindre les mêmes résultats en utilisant des lingettes Virox sur nos appareils à la fin de notre quart de travail.

La machine à rayons UV
La machine à rayons UV

Cette machine apporte un sens de sécurité additionnel à l’équipe du 3C.

« Ça tue les bactéries et ça nous protège nous, » dit Adèphe Yongoua-Awameni, infirmière autorisée au 3C.

« De nos jours, nos téléphones nous suivent partout, incluant dans les chambres de patients, et on est souvent pressés. C’est bien, on sait que c’est bien désinfecté et c’est fait rapidement. »

Non seulement est-ce une belle initiative pour protéger les employés et nos patients, mais aussi leur famille et leur entourage.

« J’ai de jeunes enfants à la maison, et parfois, comme je suis certaine que ça arrive à d’autres gens avec de jeunes enfants, ils mettent mon téléphone cellulaire dans leur bouche, » ajoute Myriam. « Maintenant, je mets toujours mon téléphone dans la machine avant de partir du travail et je me sens alors plus rassurée. »

Certains hôpitaux ayant participé à ce projet ont choisi d’installer une machine à rayon UV dans les espaces publics de l’hôpital. En lire plus dans Hospital News (en anglais).

Gabrièle Caza-Levert
Gabrièle est conseillère avec l'équipe des communications à Montfort depuis 2013. Quand elle n'est pas en train d'écrire pour le Journal Montfort, vous pourrez surement la retrouver sur un terrain de volleyball ou de frisbee, dans la cuisine, à une réunion de famille/d'amis ou en chemin vers sa prochaine escapade.