Télésanté : Montfort connecte avec Hearst

943
Sonia Myre et Sylvie Faulkner, de Montfort, animent le programme de thérapie de groupe sur l'anxiété.

Grâce à la télésanté, des patients de Hearst obtiennent maintenant des services à Montfort.

En effet, Montfort a récemment été approché par l’Équipe de santé familiale de Hearst pour savoir si nous pouvions offrir des services en français à leur clientèle. Les besoins à combler pour cette région sont principalement en santé mentale.

Après avoir exploré quelques options avec le chef du département de psychiatrie et les thérapeutes de Montfort, un premier essai est en cours avec le Groupe de gestion de l’anxiété.

« C’est le premier mais d’autres suivront! », affirme Judith Boileau, conseillère en projets spéciaux – télémédecine à Montfort.

Cette nouvelle initiative permet à notre équipe de santé mentale de présenter des interventions pratiques et reconnues à des francophones qui n’y auraient pas normalement accès. De plus, c’est l’occasion pour deux intervenantes en santé mentale, basées à Hearst, d’obtenir de la formation sur ce sujet sans devoir se déplacer. Ainsi, chaque semaine, un groupe de patients d’Ottawa se réunit à Montfort avec deux intervenantes, Sonia Myre et Sylvie Faulkner. Deux patients de Hearst se joignent à eux, via le réseau de télémédecine OTN, en compagnie de leurs intervenantes.

L’équipe de Montfort partage ses modules avec les intervenantes de Hearst, qui peuvent ensuite voir la théorie en action lors des séances de groupe. « Le contenu du programme est extrêmement pertinent et très bien présenté », affirme Michelle Case, intervenante en santé mentale à Hearst. « Les intervenantes à Montfort expliquent les concepts avec une facilité impressionnante. Geneviève (Pelletier) et moi sommes en accord que le programme d’anxiété est excellent! »

Michelle Case et Geneviève Pelletier, intervenantes en santé mentale à Hearst

Ce groupe de psychoéducation en gestion de l’anxiété existe à Montfort depuis plusieurs années. Étalées sur douze semaine, les sessions s’adressent à une douzaine d’adultes francophones ayant de la difficulté à gérer efficacement leur anxiété. Le programme est offert par une travailleuse sociale, une psychothérapeute et leurs stagiaires. La séance dure trois heures, à raison d’une fois par semaine.

« Le but est à la fois clinique et éducatif », confirme Judith Boileau, qui souligne que l’initiative s’inscrit parfaitement dans le cadre de la Stratégie 2021 de Montfort.

« Ceci répond à notre mandat provincial, d’une part en permettant à des patients francophones de partout en Ontario de bénéficier de services de consultation par télémédecine avec des professionnels de la santé, d’autre part en offrant du soutien professionnel à des professionnels francophones de l’Ontario. Enfin, ça nous permet de rehausser, de manière ciblée, nos services cliniques en offrant un milieu thérapeutique francophone et des services axés sur le rétablissement aux patients en santé mentale. »

  • Pour plus d’information sur les programmes de santé mentale offerts à Montfort, visitez la section Clinique externe de santé mentale de notre site web.
  • Pour plus d’information sur la stratégie 2021 de Montfort, consultez la page Stratégie 2021 du Portail.

Vous avez aimé cet article? Vous aimerez probablement l’article Branché sur Kapuskasing, paru en février 2018.

Martin Sauvé
Martin est conseiller avec l'équipe des communications à Montfort depuis 2014. Quand il n'est pas en train d'écrire pour le Journal Montfort, il est surement en train d'explorer un quartier branché de la ville, de parfaire ses compétences en photographie, ou de visionner en rafale une série sur Netflix.