Les agrémentables : avoir la bonne personne

532


Pourquoi et quand identifier en double?

Même nom

Plusieurs personnes ont le même nom, ou des noms semblables, et c’est pourquoi il est tellement important de toujours faire la double identification de nos patients avant chaque intervention.

Que faire si nous avons deux patients avec le même nom ou des noms similaires?
S’assurer que les chambres de ces patients sont le plus éloignées l’une de l’autre, dans la mesure du possible.

Éviter des erreurs

Faire une consultation avec la mauvaise personne, opérer sur le genou droit au lieu du bras gauche, donner un bol de pâtes alimentaires à un patient allergique au gluten, informer quelqu’un d’une mauvaise nouvelle qui ne lui est pas destinée, amener le mauvais patient à un test diagnostique… ce sont toutes des choses qui pourraient être évitées avec la double identification.

Tout le temps

Quand faire la double identification? Avant toute intervention, y compris – et sans s’y limiter : une admission, un transfert, un congé, une évaluation, une technique de laboratoire ou médicale, l’administration de médicaments, un traitement thérapeutique, une consultation, ou la distribution des repas.


Quels sont les identificateurs à utiliser?

Nom et prénom

Demander que le patient dise son nom et prénom. Exemple : Quel est votre nom?
Ne pas lui demander « êtes-vous Monsieur Smith? », pour éviter qu’il ait mal compris et croit que son nom ait été dit; valider avec le bracelet ou le dossier.

Date de naissance

Lui demander « Quel est votre date de naissance? » et valider avec le dossier ou le bracelet.

Numéro de dossier clinique ou d’épisode de soins

Vérifier un numéro d’identification unique comme le numéro de dossier

Carte santé

Vérifier son numéro de carte santé provinciale.

GENERAL 130

Consultez la politique Identification du patient pour tous les identificateurs valides et autres précisions.

Ne jamais utiliser 

Le numéro de chambre ou de lit comme identificateur puisque celui-ci peut facilement changer.


Que faire si le patient n’a pas de bracelet, n’a pas le bon bracelet ou que celui-ci est illisible?

  • Ne pas procéder au traitement ou à la procédure prévue
  • Disposer du bracelet erroné, en s’assurant de mettre un trait sur les informations du bracelet pour le rendre illisible
  • Disposer de toutes les informations erronées selon la politique ADMIN 105
  • Obtenir un nouveau bracelet d’identité avec les informations valides
  • Reconfirmer la double identification du patient
  • Remplir un rapport dans le système de déclaration et gestion des incidents (DGI)

Découvrez comment les « Michelles » de Montfort font la double identification en lisant l’article du Journal Montfort.

 

Gabrièle Caza-Levert
Gabrièle est conseillère avec l'équipe des communications à Montfort depuis 2013. Quand elle n'est pas en train d'écrire pour le Journal Montfort, vous pourrez surement la retrouver sur un terrain de volleyball ou de frisbee, dans la cuisine, à une réunion de famille/d'amis ou en chemin vers sa prochaine escapade.