Uno, chien de service aux Archives (avec sa maîtresse!)

477

On l’appelle le meilleur ami de l’homme parce qu’il s’agit d’un ami velu à quatre pattes, généreux et dévoué à son maître. Mais plus encore, c’est un compagnon intelligent qui peut aider à surmonter certaines limitations physiques ou psychologiques.

Michelle et Uno, son chien de service
Michelle a fait son stage aux Archives, en compagnie de son chien Uno

Pour Michelle, qui a effectué un stage aux archives, son meilleur ami est également son chien de service, baptisé Uno, comme le jeu de cartes.

Uno a pour mission d’être attentif aux besoins de Michelle et son travail consiste à détecter certains malaises qu’elle pourrait éprouver. Avec les avertissements et l’aide de son compagnon, Michelle peut employer des techniques pour mieux gérer son état de santé.

Uno l’accompagne partout depuis qu’il est un chiot. Michelle l’a dressé depuis son jeune âge à l’aide d’entraîneurs privés et de cours en groupe. Elle se fie également à certains de ses amis qui ont des chiens de service et qui les ont dressés.

« On se rassemble et on fait des séances d’entrainement où on va se pratiquer. C’est drôle de nous voir, les trois ou quatre avec nos chiens de service, aller chez Walmart, à l’épicerie, à la bibliothèque ou au centre d’achat où les gens nous regardent et disent ‘Hé! Regarde tous ces chiens de service!’ » raconte-t-elle en riant.

Son compagnon lui a permis d’accomplir ses tâches quotidiennes dans le cadre de son stage et lui fournissait du réconfort alors qu’il dormait paisiblement sous son bureau.

Pour Maria Rentoulis, archiviste médicale qui était assise à côté de Michelle durant son stage, la présence de Uno n’était pas dérangeante du tout. « Il est très tranquille. Il fallait juste demander la permission avant de lui parler ou de le toucher. Je suis contente que Michelle ait un bon compagnon comme ça! »

Michelle a adoré son stage, particulièrement la partie où elle fait de la mise en code de dossiers aux archives, et aspire poursuivre sa carrière en gestion de dossiers de santé accompagné de son meilleur ami Uno.

Pascale Poulin
Pascale est employée à temps partiel de l’équipe des communications à Montfort. Quand elle n’est pas en train d’écrire pour le Journal Montfort, elle assiste à ses cours à l’Université d’Ottawa, adore les cours de groupe au gym, peint des tableaux et explore la gastronomie végétarienne d’Ottawa – même si elle n’est pas végétarienne.