Le 17 novembre, je promets de…

437
Le 17 novembre, je promets... Sophie Parisien

Nous savons combien de petits gestes peuvent faire toute une différence dans l’expérience d’un patient ou d’un visiteur à l’hôpital.

Le vendredi 17 novembre, dans le cadre de la Journée du Changement Ontario, nous sommes tous invités à poser un petit geste pour améliorer l’expérience ou la sécurité d’un patient ou d’un visiteur.

« Je promets de prendre le temps de parler avec les patients et les visiteurs lorsque je prendrai l’ascenseur, le 17 novembre… et tous les jours! »

– Sophie Parisien, directrice à la DSC.

Pour sa part, Caroline Roy-Egner, vice-présidente RH, promet de laisser sa place à un patient alors qu’elle sera dans la ligne au Tim Hortons.

Et la vice-présidente Finances, Mélanie Dubé, promet d’acheter un journal et de l’apporter à un patient qui s’ennuierait lors de sa tournée des patients.

Participer à la journée du changement, c’est simple! Vous décidez de votre promesse et de la façon dont elle sera concrétisée – elle peut être personnelle, faite par l’ensemble de l’équipe ou être centrée sur les patientes et patients.

Vous pouvez vous joindre à la promesse faite par une autre personne ou en créer une nouvelle – par exemple, passer votre pause à vous déplacer dans un fauteuil roulant pour en faire l’expérience, ou apprendre aux personnes âgées à utiliser les médias sociaux pour qu’elles se sentent moins isolées.

Ensemble, nous pouvons opérer des changements positifs en faisant des promesses et en prenant des mesures afin d’améliorer la qualité des soins de compassion.

Et vous, avez-vous une promesse à faire le 17 novembre?

Nous sommes tous invités à soumettre notre « promesse » dès maintenant sur le site http://www.changedayontario.ca/fr/

La Journée du changement a pris naissance au Royaume-Uni et s’est rapidement répandue dans de nombreux pays. Elle a récemment fait ses débuts au Canada : en Colombie-Britannique, en Alberta, en Saskatchewan et, maintenant, en Ontario.

Geneviève Picard

Geneviève est directrice de l’équipe des communications à Montfort depuis 2014. Quand elle n’est pas en train d’écrire pour le Journal Montfort, elle est maniaque de lecture, adore le yoga, vient travailler en vélo mais seulement quand il fait beau, et ne fait jamais, jamais la cuisine.