Le courrier du cœur de MJO

850

Chère équipe des TIs,

Tu as si bien su m’accueillir et me permettre de m’épanouir, que j’ai du chagrin de te quitter. Tes Michels et tes Marcs vont me manquer, tout comme tes incroyables talents d’ailleurs. La joie de vivre dont tes membres sont remplis et l’ardeur de ton engagement seront à jamais sauvegardées dans ma mémoire. Avec toi, j’ai vu comment se relever les manches « en Gaspésien » et comment penser « en cartésien ».

Dans les réussites comme dans les épreuves, tu as été à l’écoute, patiente et confiante; c’est ce qui m’a toujours plu chez toi. L’esprit curieux et innovateur qui t’habite a été contagieux. Tu m’as donné le goût pour la sécurité et la piqûre pour la performance… vous avez plein de points en commun toi et mon nouveau parti!

Merci du fond du cœur pour tous les beaux moments passés ensemble.

Sincèrement,

MJO

Marie-Josée Ouellette
MJO est à Montfort ce que le barde dans Astérix est pour son village de Gaulois, et fière de l’être. Ça prend des gens qui réalisent des exploits, et d’autres pour les raconter. Elle pense qu’il y a beaucoup de mérite à tricoter des bas de laine, c’est utile. Par contre, elle préfère réchauffer des cœurs que des pieds, donc comme passe-temps, elle nous écrit.